Après avoir appelé à tuer «des bébés blancs», Nick Conrad veut désormais brûler la France

Le rappeur Nick Conrad, condamné en mars pour «provocation au crime», s’en prend violemment à la France dans une de ses chansons, qu’il veut brûler.

Tout un programme. Dans une chanson mise en ligne récemment sur Youtube, le rappeur originaire de Seine-Saint-Denis, Nick Conrad, déclenche une nouvelle polémique avec des paroles très agressives envers la France. «Je ba*se la France, ba*se la France, jusqu’à l’agonie / Je brûle la France», reprend-il à chaque refrain.

Parmi le flot d’insultes qu’il prononce tout au long du clip, où on le voit également étrangler une jeune femme blanche, il explique aussi avoir «posé une bombe sous son Panthéon». Une référence, peut-être, à la première polémique qu’il avait déclenchée et pour laquelle il avait été condamné en mars pour «provocation au crime», en écopant une amende de 5 000 euros avec sursis.

réactions à droite

En septembre dernier, il avait appelé à tuer «des bébés blancs dans des crèches», dans une chanson intitulée « Pendez les Blancs ».

Les candidats aux élections européennes François-Xavier Bellamy (LR) et Nicolas Dupont-Aignan ont rapidement réagi sur les réseaux sociaux. Le premier a fait référence à «l’amende dérisoire» dont a écopé le rappeur lors de son procès, estimant que «les lâchetés d’hier préparent les violences de demain». Le second a dénoncé «30 ans de communautarisme, de haine de la France et des Français et voici le résultat : un appel au meurtre et à la guerre civile».

A la fin de son clip, Nick Conrad explique que le terme «France», dans sa chanson, est à considérer «comme mentalité française, médias, etc.».

Vous aimerez aussi

Médias Laurent Ruquier : «nous vivons sous la dictature de Twitter et de Marlène Schiappa»
Polémique Le tourisme à Tchernobyl en hausse grâce à la série
Polémique Marlène Schiappa saisit le CSA après des propos sexistes sur l'affaire Neymar sur RMC sport

Ailleurs sur le web

Derniers articles