Antoine Griezmann en Une de Têtu : «l'homophobie dans le foot, ça suffit»

Antoine Griezmann est le seul joueur de l'Equipe de France à s'engager contre l'homophobie. [Capture d'écran Twitter / Têtu].

Une parole qui compte. Le joueur de l'Atlético Madrid et champion du monde Antoine Griezmann pose en Une du prochain magazine LGBTQI Têtu, à paraître ce mercredi 22 mai, afin de lutter contre l'homophobie.

Le footballeur de 28 ans donne un gros coup de pied dans la fourmilière sur un sujet encore très tabou dans le monde du ballon rond, puisqu'il déclare que «l’homophobie dans le foot, ça suffit !».

Antoine Griezmann, qui a déjà participé à un documentaire sur France Télévisions sur la lutte contre l'homophobie dans le football, n'hésite donc pas à prendre à nouveau position publiquement sur le sujet.

Dans cet entretien, mené par la journaliste Alessandra Sublet, Têtu indique par ailleurs «avoir sollicité plusieurs joueurs de l’équipe de France pour s’engager contre l’homophobie et qu'entre les fins de non-recevoir et les réponses gênées, Antoine Griezmann (a été) le seul à avoir répondu présent».

L'ombre de David Beckham

Alors qu'une enquête de 2013 avait révélé que 41 % des joueurs de foot professionnels exprimeraient des opinions hostiles à l’homosexualité, la parole d'Antoine Griezmann est donc plus que décisive pour faire évoluer les mentalités.

Par ailleurs, les violences homophobes demeurant toujours la première cause de suicide chez les adolescents, son message positif est même d'utilité publique.

Antoine Griezmann, qui a toujours fait du joueur David Beckham son modèle, s'inscrit enfin dans les pas de son illustre aîné, qui, lui, avait eu une position similaire, en posant, en 2002, en Une du magazine gay britannique Attitude.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles