L'agresseur de Julia, jeune femme transgenre, condamné à dix mois de prison dont six mois ferme

Julia Boyer s'apprête à confronter son agresseur au tribunal correctionnel de Paris Après le verdict, Julia Boyer a salué sur Twitter une «belle victoire» . [© Martin BUREAU / AFP]

Filmée, l'agression de Julia – une femme transgenre frappée le 31 mars dernier sur la place de la République (11e) – avait fait le tour des réseaux sociaux. Ce mercredi 22 mai, son agresseur a été condamné à dix mois de prison, dont six mois ferme.

L'homme de 23 ans, qui avait reconnu les faits, a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour «violences commises à raison de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre».

Les faits se sont produits le 31 mars dernier, en marge d'une manifestation contre l'ex-président algérien Adelaziz Bouteflika. Plusieurs personnes avaient alors insulté et humilié Julia Boyer , avant que l'un des invididus ne lui assène un coup au visage. 

Sur Twitter, la jeune femme a salué une «belle victoire». «Nous avançons et cela montre bien qu'en France les lgbtphobies sont punies», a-t-elle également souligné. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles