En couple avec Yannick Jadot, la journaliste Isabelle Saporta démissionne de RTL

La journaliste et l'homme politique sont en couple depuis deux ans [STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]

En couple avec Yannick Jadot, la journaliste Isabelle Saporta a décidé de quitter RTL, chaîne sur laquelle elle officiait en tant que chroniqueuse.

Dimanche dernier, Isabelle Saporta était apparue très émue au côté de Yannick Jadot, après l'annonce des résultats des élections européennes, à l'issue desquelles la liste Europe Ecologie Les Verts est arrivée en troisième position.

Mercredi, la journaliste a finalement décidé d'abandonner le siège qu'elle occupait depuis septembre, sur lequel elle livrait tous les matins un billet d'humeur. 

«On l'a faite ensemble cette campagne, et j'en suis très fière. Ce fut un long combat. Je l'ai aidé à écrire ses discours, à préparer ses interventions, tout en me cachant ! On a tout fait ensemble», a-t-elle avoué dans les colonnes du Parisien. 

Avalanche de critique sur les réseaux sociaux

Vivement critiquée sur les réseaux sociaux, notamment pour avoir caché sa relation avec Yannick Jadot pendant toute la campagne, Isabelle Saporta a tenu à s'expliquer. «Je ne veux pas entraîner RTL dans quelque chose qu'ils ne veulent pas. Je ne veux plus me cacher et être présente aux côtés de Yannick. On est un couple post-Me too !». 

Puis de poursuivre : «Je trouve détestables les réactions depuis dimanche sur les réseaux sociaux, qui ont pris une proportion délirante. Je n'ai pas perdu mon doctorat, mon diplôme de Sciences Po, mes vingt ans de journalisme ni ma carte de presse pas plus que mes neurones parce que je suis en couple avec Yannick. J'existais avant, j'avais déjà une parole libre et engagée».

Quelques mois plus tôt, Léa Salamé, journaliste sur France Inter, avait décidé de se mettre en retrait après l'entrée en campagne de son compagnon Raphaël Glucksmann

Si elle n'exercera plus son métier de journaliste, Isabelle Saporta a confié avoir désormais d'autres ambitions. «M'engager en politique. Les 13,5% de voix récoltées dimanche soir par les écologistes nous obligent à être à la hauteur et me mettent face à ma vraie envie : assumer pleinement ma fibre politique». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles