Jonathann Daval a admis qu'il avait «procédé à la crémation partielle du corps» d'Alexia

«Nous voulions la vérité, nous l'avons eue». La mère d'Alexia Daval est apparue soulagée ce lundi, après la confession de Jonathann Daval. Celui-ci a en effet reconnu, au cours de la reconstitution du meurtre, avoir tenté de brûler le corps de sa femme.

Lors de ce rendez-vous judiciaire décisif, qui a débuté à 5 heures du matin, les parents de la victime, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, ainsi que son beau-frère Grégory Gay, étaient présents sur place, dans l'ancien pavillon du couple, à Gray-la-Ville (Haute-Saône).

La reconstitution devait lever les dernières zones d'ombre sur cette affaire, et a donc permis d'éclaircir un point essentiel : c'est bien Jonathann Daval qui a tenté de brûler le corps de sa femme.

Le cadavre d'Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans, avait en effet été découvert partiellement calciné le 28 octobre 2017, dissimulé sous des branchages, dans un bois environnant.

tout n'est pas encore clair dans l'affaire

Arrêté à la stupeur générale trois mois plus tard, après avoir campé pendant des mois le rôle du veuf éploré, Jonathann, informaticien de 35 ans, avait avoué le meurtre en garde à vue, acculé par des éléments accablants (relevés du «tracker» sur son véhicule professionnel, fragment de drap du couple retrouvé près du corps...).

Il était ensuite revenu sur ses aveux, accusant son beau-frère et invoquant un «complot familial». Avant de reconnaître une seconde fois avoir étranglé son épouse lors d'une violente dispute, devant sa belle-mère en décembre.

Malgré ce nouvel aveu de Jonathann Daval, un autre point capital reste toujours à éclaircir : la violence des coups portés à Alexia. Il reconnaît certes l'avoir frappée, mais minimise ses violences. Ce qui ne cadre pas avec les constatations médico-légales, selon une source proche du dossier.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles