Pourquoi va-t-il faire aussi chaud la semaine prochaine ?

L'impression de chaleur sera décuplée par l'humidité de l'air[GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

Une période de forte chaleur d'au moins trois jours est attendue la semaine prochaine en France. Des pics de températures pourraient atteindre 40 degrés par endroits. Comment s'explique ce phénomène de canicule ?

De l'air chaud venu du Maghreb et de l'Espagne

La canicule qui s'annonce, d'une «intensité remarquable», en particulier dans l'Est de la France, selon Météo France, s'explique par l'arrivée d'une «masse d'air très chaud en provenance du Maghreb et de l'Espagne».

Selon Pascal Scaviner, cité par le site de la Chaîne Météo, «elle sera liée à la proximité de dépressions circulant entre le proche atlantique et l’Afrique du nord, et des hautes pressions très étendues sur l’Europe du nord et l’Europe centrale».

Le réchauffement climatique

Sans que l'on ne sache exactement le rôle que joue le réchauffement climatique sur cet épisode caniculaire en particulier, le phénomène aurait un impact sur la fréquence des vagues de chaleur. Elles «sont plus fréquentes en France depuis 30 ans», rappelle Météo-France qui table sur une «augmentation très probable du nombre de jours de vagues de chaleur au XXIe siècle».

L'urbanisation

ICU, cela vous dit peut-être quelque chose ? Cet acronyme désigne le phénomène d'îlots de chaleur urbain, soit la formation de «bulles de chaleur» dans les zones urbanisées, induite à la fois par l'intensité de l'activité humaine et l'imperméabilité du sol urbain. 

Les métropoles, à l'image de Lyon et Paris, seront d'ailleurs parmi les plus touchées par la vague de chaleur. Le mercure pourra grimper jusqu'à 35 degrés en moyenne dans la capitale et 36 degrés à Lyon. 

l'humidité

Si l'humidité de l'air n'aura aucune conséquence réelle sur les températures, le ressenti, lui, sera impacté. L'impression de chaleur sera décuplée par cette caractéristique inhabituelle de l'épisode caniculaire qui s'annonce. En effet, les fortes chaleurs sont généralement accompagnées à un air sec. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles