De Rugy, Collomb, Hulot... Ils ont quitté le gouvernement d'Edouard Philippe

Nicolas Hulot, le prédécesseur de François de Rugby, avait quitté avec fracas le gouvernement. [Bertrand GUAY / AFP]

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a annoncé ce mardi son départ du gouvernement. Avant lui, plusieurs ministres sont partis, volontairement ou contraints.

Nathalie Loiseau, Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi - Mars 2019

A la veille des Européennes, Emmanuel Macron effectue un mini-remaniement, prenant acte des ambitions électorales de trois de ses ministres. Ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau conduira la liste LREM aux européennes, alors que Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux sont libres de se lancer dans la course à la mairie de Paris. C'est ce dernier qui obtiendra finalement l'investiture de sa formation.

Françoise Nyssen, Stéphane Travert et Jacques Mézard - octobre 2018

Suite au départ de Gérard Collomb, Emmanuel Macron remanie son gouvernement le 16 octobre. Françoise Nyssen, confrontée à une affaire de travaux non-déclarés, est débarquée du ministère de la Culture, Stéphane Travert quitte celui de l'Agriculture, et Jacques Mézard celui de la cohésion des Territoires.

GÉRARD COLLOMB - OCTOBRE 2018

Après avoir proposé une première fois sa démission à Emmanuel Macron, Gérard Collomb obtient finalement de quitter le gouvernement le 3 octobre 2018, déterminé à reconquérir la mairie de Lyon. L'intérim sera assuré par Edouard Philippe, avant la nomination de Christophe Castaner à Beauveau.

LAURA FLESSEL - SEPTEMBRE 2018

Le 4 septembre 2018, la ministre des Sports Laura Flessel avait annoncé son départ du gouvernement «pour raisons personnelles», annonçant vouloir retourner vers ses «engagements passés, justement tournés vers l'humain, la solidarité et la coopération internationale».

Nicolas Hulot claque la porte - août 2018

Le 28 août 2018, le prédécesseur de François de Rugy, Nicolas Hulot, avait quitté avec fracas le gouvernement d'Edouard Philippe, estimant ne pas avoir obtenu des avancées suffisantes en matière d'environnement. «Nous faisons des petits pas, et la France en fait beaucoup plus que d’autres pays, mais est-ce que les petits pas suffisent… la réponse, elle est non», déclarait-il alors au micro de France Inter.

Le départ des Modem - Juin 2017

Tout juste nommés au gouvernement d'Édouard Philippe, les Modem sont confrontés à des soupçons judiciaires. Ainsi, François Bayrou (Justice), Sylvie Goulard (Armées) et Marielle de Sarnez (Affaires étrangères) quittent leurs fonctions après à peine un mois d'activité.

Ils étaient cités dans l’affaire des assistants parlementaires au Parlement européen et ont donné leurs démissions au lendemain des élections législatives de juin 2017 sur fond de soupçons d’emplois fictifs.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles