Paris : le déménagement temporaire de «La Joconde» au Louvre, une opération millimétrée

«La Joconde» reviendra dans la salle des Etats en octobre 2019.[©JEAN-PIERRE MULLER / AFP]

Une opération sous haute surveillance. «La Joconde» a déménagé ce mardi dans la salle Rubens du musée du Louvre, le temps de rénover la salle des États, où le chef-d’œuvre de Léonard de Vinci est habituellement exposé.

Son légendaire sourire regagnera sa salle flambant neuve dans trois mois, juste avant l’inauguration de l’exposition évènement autour de Leonard de Vinci, le 24 octobre prochain. Et si son nouveau lieu de résidence, dans la galerie Médecis de l'aile Richelieu, n’est qu’à quelques dizaines de mètres de la Salle des Etats, l’opération a été très délicate pour cette vieille dame de plus de 500 ans.

«C'est un déménagement compliqué notamment parce que l'oeuvre est célèbre, mais aussi et surtout parce le tableau est fragile. Léonard de Vinci a peint La Joconde sur un support extrêmement fin qui présente un support de bois très sensible aux variations climatiques.», a précisé Sébastien Allard, directeur du département des peintures du Louvre, à France Info.

Un déplacement minutieux...

Pour minimiser les variations climatiques et limiter les vibrations durant le «voyage», une caisse a été spécialement conçue pour transporter l'oeuvre jusqu’à sa nouvelle vitrine blindée et climatisée à 20 degrés. Afin de constater l’état du tableau, un restaurateur l'a examiné avant et après l’opération.

Il faut dire que Mona Lisa est aussi précieuse que fragile. Outre sa dimension iconique, «La Joconde», peinte sur un panneau de peuplier très fin (1,4 centimètre d’épaisseur), est fendue. La fissure passe juste au-dessus du front de Mona Lisa.

Et exceptionnel

Son sourire énigmatique n'est sorti que deux fois de France : en 1963 pour une exposition à Washington et New York, puis en 1974 pour une exposition à Tokyo. Au sein même du Louvre, elle n'a été déplacée que deux fois également : dans la Grande Galerie entre 1992 et 1995 pour des raisons muséographiques, et dans la salle Rosa entre 2001 et 2005 lors de la précédente rénovation de la salle des Etats.

À suivre aussi

Art Un tableau estimé à 60 millions d’euros retrouvé par un jardinier
Technologies On a testé Repaper, la tablette graphique qui permet de dessiner sur papier
Insolite Une banane vendue 120.000 dollars mangée dans un musée

Ailleurs sur le web

Derniers articles