Tout savoir sur la maladie de Lyme

La maladie est causée par des piqûres de tiques. [© BERTRAND GUAY / AFP]

Les malades de Lyme et leurs proches sont appelés à se rassembler ce mercredi à Paris, pour réclamer des «solutions concrètes» au gouvernement, jugé trop attentiste sur la reconnaissance et la prise en charge de cette infection transmise par les tiques.

Un manque de financement

Sous le mot d'ordre #EnsembleContreLyme, les organisateurs de la manifestation entendent notamment dénoncer le manque de financements pour la recherche sur cette maladie malgré les promesses faites lors du lancement du Plan national de lutte contre la maladie Lyme en 2016.

Ce dernier prévoit notamment de renforcer la prévention de la maladie, consolider son diagnostic, améliorer la prise en charge des personnes qui en sont atteintes et associer l’ensemble des parties prenantes dans ce combat.

«Ca ne va pas assez vite, il faut être beaucoup plus ambitieux», estime Bertrand Pasquet, président de l'association ChroniLyme. Pour débloquer la situation, ils demandent donc à être reçus à l'Elysée. «Des milliers de personnes sont régulièrement blessées, humiliées, n'ont pas les moyens de se faire soigner. Entendez-nous, c'est vraiment un appel du cœur», réclame quant à elle Nassera Frugier, auteure du livre de témoignage «Lyme, cancer de l'âme», paru en 2016.

Cette initiative, soutenue par une trentaine de parlementaires, dont les députés André Chassaigne (PCF), François Rufin (LFI) et Annie Genevard (LR), a également reçu l'appui des six principales associations de patients. Ce rassemblement pacifique et «sans étiquette associative» se tiendra sur l'esplanade des Invalides à partir de 11H00.

Qu'est-ce que la maladie de Lyme ?

Elle est provoquée par une bactérie, la Barrelia Burgdorferi, transmise par les piqûres de tiques. Ces dernières sont des acariens évoluant dans les milieux naturels, comme les forêts, pelouses et jardins. Les animaux domestiques non traités peuvent également être infestés. Une piqûre de tique peut donc survenir lors des balades en campagne, dans des parcs ou encore en faisant des travaux dans son jardin. Les contaminations se font essentiellement entre les mois de mars et de septembre.

Quels sont les symptômes ?

Plusieurs phases ont été observées par les médecins. Dans un premier temps, entre trois et trente jours après la piqûre de l'acarien, la personne touchée va voir apparaître sur ses membres inférieurs une lésion cutanée aux contours rouges. Peuvent venir ensuite les maux de tête, les douleurs articulaires et une grande fatigue.

 

Une fois que la lésion a disparu, la maladie peut parfois se déclarer plusieurs mois plus tard. En effet, dans ce cas, le patient va ressentir une série de symptômes qui doivent l'alerter et le pousser à consulter un médecin. Plusieurs lésions cutanées peuvent de nouveau surgir, avec une amplification des douleurs aux articulations. Les chercheurs ont aussi remarqué chez les malades une recrudescence de problèmes cardiques (douleurs thoraciques, syncopes...) et neurologiques.

Quel est le traitement ?

Pour confirmer son diagnostic, le médecin va réaliser un électrocardiogramme et un examen neurologique complet. Le traitement de la maladie de Lyme consiste essentiellement à utiliser, dès l'apparition de la première lésion cutanée, des antibiotiques. C’est le seul moyen d’éviter une éventuelle évolution vers les stades secondaire et tertiaire de l’infection. Dans certains cas, les professionnels de santé vont également prescrire des corticoïdes.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles