En direct : entre 200 et 300 personnes ont rendu hommage à Steve lors d'une marche blanche à Nantes

Dans le cortège, qui se voulait "pacifiste", aucun débordement ou violence n'a été rapporté.[JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP]

Disparu pendant la Fête de la musique à Nantes, en juin dernier, Steve Maia Caniço a été retrouvé mort lundi 29 juillet. Son corps a été repêché dans la Loire, non loin du quai Wilson où le jeune homme avait été vu pour la dernière fois. Coïncidant avec une intervention controversée des forces de l'ordre, sa disparition a suscité la polémique et les circonstances de son décès restent floues.

10 août

Entre 200 et 300 personnes ont défilé ce samedi sans incident à Nantes en hommage à Steve Maia Caniço, retrouvé mort après sa disparition la nuit d'une intervention controversée de la police pendant la Fête de la musique, selon une correspondante de l'AFP.

Vêtus notamments de T-shirts blancs sur lesquels était écrit «Où est Steve ?» et «Justice pour Steve», les manifestants, partis vers midi, ont marché entre la grue jaune de l'île de Nantes, où le corps du jeune animateur périscolaire de 24 ans a été retrouvé le 29 juillet, et le quai Wilson. 

Dans le cortège, qui se voulait «pacifiste», aucun débordement ou violence n'a été rapporté. Il était composé de jeunes Nantais, des amis de Steve et des personnes de tous âges, selon les organisateurs. Sur le parcours, la marche blanche a observé une minute de silence devant la fresque en noir et blanc peinte à la mémoire du jeune Nantais, a indiqué à l'AFP Victor Lacroix, l'un des organisateurs. Les manifestants ont aussi attaché des ballons blancs sur des barrières le long des quais, et déposé des gerbes de fleurs au niveau du bunker, le bâtiment où s'est déroulé l'intervention de la police dans la nuit du 21 au 22 juin.

6 août

Les obsèques de Steve Maia Caniço, disparu lors d'une intervention de police controversée le soir de la Fête de la musique, auront lieu dans un cadre «strictement intime» selon le souhait de sa famille, a indiqué mardi leur avocate, Cécile de Oliveira Des proches de l'animateur périscolaire de 24 ans ont affirmé à l'AFP que la cérémonie aurait lieu «dans la semaine», sans préciser le lieu ni la date.

«La famille de Steve ne souhaite pas la présence d'une personnalité politique ou des médias à la sépulture», a expliqué Me de Oliveira, insistant sur le fait que la famille du jeune homme désire une cérémonie «strictement intime». La disparition de Steve, puis la découverte de son corps le 29 juillet dans la Loire ont déclenché une forte émotion et quelque 1.700 manifestants ont défilé samedi à Nantes contre les violences policières. La famille avait choisi de ne pas participer à ce rassemblement.

3 août

Quarante-deux interpellations ont été effectuées à Nantes ce samedi 3 août, en marge des rassemblements, près d'une semaine après la découverte du corps de Steve Maia Caniço. 

Dans un tweet, la police nationale a également indiqué que les forces de l'ordre ont «fait l'objet de nombreux projectiles». 

Des premières tensions ont lieu à Nantes lors du rassemblement en hommage à Steve Maia Caniço. Des manifestants sont en train de se saisir du mobilier destiné au festival Aux heures d'été : chaises, tables, grillages et même cabanes afin de former une barricade. Les policiers s'organisent et le camion à eau s'avance vers la barricade qui est désormais en feu.

Des interpellations avant la manifestation

Avant le départ de la manifestation «contre les violences policières», 30 personnes ont été interpellées à titre préventif à Nantes, a appris franceinfo de source policière. Certains de ces individus sont déjà placés en garde à vue. D'après France Bleu Loire Océan, au moins 3.000 personnes manifestent cet après-midi dans le centre-ville de Nantes.

plusieurs centaines de personnes à la grue jaune

Plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées samedi à Nantes près de la grue jaune, derrière une grande banderole avec le portrait de Steve Maia Caniço et l'inscription «Interdits de vivre», au début de la marche prévue à proximité du lieu où le corps du jeune homme a été retrouvé lundi dans la Loire. Jeunes parents avec des poussettes, enfants à vélo, personnes de tous âges ont exprimé leur volonté de rendre hommage à l'animateur périscolaire de 24 ans, disparu dans la nuit du 21 au 22 juin lors de la Fête de la musique.

Une marche blanche prévue

Une «marche blanche et silencieuse» doit débuter sur l'île de Nantes, non loin du lieu où le corps du jeune homme a été retrouvé. Il s'agit d'un rassemblement «Pour Steve - contre les violences policières», selon l'intitulé des organisateurs. 

Un samedi tendu

Nantes s'apprête à vivre un samedi sous tension. 

Une manifestation hier soir

Quelque 250 personnes selon une source policière et 500 selon les organisateurs ont manifesté vendredi soir à Lille en «hommage» à Steve Maia Caniço dont le corps a été découvert à Nantes lundi, ont constaté des journalistes de l'AFP.

2 août

L'avocate de la famille de Steve réagit à la demande des juges d'instruction d'être dessaisis

Les deux juges d'instruction nantais en charge de l'affaire demandent à être dessaisis

Les deux juges d'instruction en charge de l'information judiciaire pour «homicide involontaire» ouverte après la mort de Steve Maia Caniço ont demandé à ce que le dossier soit dépaysé. Ils ont fait leur demande dès le réquisitoire introductif de l'enquête.

Selon Libération, cela pourrait signifier leur volonté de garantir l'impartialité de l'enquête en lui permettant de se dérouler en dehors de Nantes. Transmise à la Cour de cassation, leur requête ne devrait pas être examinée par la chambre criminelle avant la mi-septembre.

Les rassemblements interdits par la préfecture

Dans un communiqué de presse, la préfecture des Pays de la loire et de Loire-Atlantique a annoncé que tout rassemblement en hommage à Steve Maia Caniço serait interdit samedi 3 août, de 10h à 20h.

Un témoin affirme avoir été écarté de l'enquête IGPN

Romain G., qui participait à la Fête de la musique quai Wilson à Nantes, le soir de la disparition de Steve Maia Caniço, affirme avoir été écarté de l'enquête menée par l'Inspection générale de la police nationale. L'IGPN dément et indique avoir contacté le témoin par mail. Le jeune homme assure n'avoir rien reçu et précise avoir fait «le 27 juin un signalement IGPN à 10h58».

Pour l'AFP, Romain G. est revenu sur la soirée de la Fête de la musique. Il raconte avoir «clairement» entendu des corps tomber dans l'eau lors de l'intervention de la police.

1er août

Un gendarme convoqué pour des moqueries sur Facebook

Une enquête administrative a été ouverte à la suite de commentaires ironiques publiés par un gendarme sur Facebook concernant la mort de Steve Maia Caniço.

La gendarmerie nationale a expliqué à l'AFP qu'il s'agissait d'un compte «personnel, fermé, où la personne s'exprime sous pseudonyme». La diffusion de photos sur ce même compte a permis d'identifier un gendarme qui doit être convoqué par l'Inspection générale de la gendarmerie (IGGN).

30 juillet

L'intervention policière n'était pas «disproportionnée» mais «justifiée» selon le rapport de l'IGPN

Le rapport d'enquête de l'IGPN publié mardi 30 juillet conclut que l'intervention des forces de l'ordre à Nantes lors de la Fête de la musique était «justifiée» et non «disproportionnée» en riposte à de «très nombreux jets de projectiles».

La "police des polices" écrit également qu'«il ne peut être établi de lien entre l'intervention de forces de police (...) entre 04h20 et 04h52 quai Wilson à Nantes et la disparition de M. Steve Maia Caniço après 4h00 dans le même secteur.»

L'IGPN ajoute que «durant cette nuit, entre 8 et 14 personnes sont tombées dans la Loire sans que l'on puisse être certain du décompte effectué par les sauveteurs». Selon le rapport, «aucune des personnes repêchées » ce soir-là n'a par ailleurs déclaré être tombées à l'eau du fait de l'action de la police.

Les observations de la police des polices insistent sur l'organisation de la Fête de la musique nantaise, jugeant que le nombre d'agents de sécurité (deux selon le rapport) et le barriérage du quai étaient insuffisants.

L'autopsie confirme que le corps repêché est celui de Steve Maia Caniço

Une autopsie a été réalisée mardi matin sur le corps repêché dans la Loire lundi. Les examens ont révélés qu'il s'agissait bien de Steve Maia Caniço, le jeune homme de 24 ans disparu dans la nuit du 21 au 22 juin, à Nantes, lors de la Fête de la musique.

29 juillet

Un corps a été retrouvé dans la Loire, il pourrait s'agir de Steve Maia Caniço

Plus d'un mois après la disparition de Steve Maia Caniço lors de la Fête de la musique à Nantes, un corps a été repêché dans la Loire, non loin de là où le jeune homme a été vu pour la dernière fois.

Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a indiqué que «l'identification est problématique» en raison de l'«état de décomposition avancé» du corps. Une autopsie doit être pratiquée.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles