Gard : deux personnes en garde à vue pour avoir décroché un portrait d'Emmanuel Macron

Les activistes ont prévu de restituer les portraits après le sommet du G7 à Biarritz.[©Alain JOCARD / AFP]

Deux individus ont été placé en garde à vue ce lundi matin à la gendarmerie de Remoulins, dans le Gard, pour avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron dans la mairie de Collias, une petite commune près de Nîmes.

Comme le relate La Provence, les deux militants écologistes, non violents, avaient décroché le portrait du chef de l’Etat le 23 juillet dernier dans le cadre d’un mouvement national pour symboliser la lutte contre le réchauffement climatique et l'inaction du gouvernement dans ce domaine.

Au total, quelque 125 portraits officiels d'Emmanuel Macron ont été dérobés dans plusieurs mairies de France. Les activistes ont prévu de restituer les portraits du chef de l’Etat après le sommet du G7 à Biarritz, qui se tiendra du 24 au 26 août.

Pour rappel, six personnes avaient été jugés fin mai pour des faits similaires. Des peines allant de 1.000 à 2.000 euros d'amende ont été requises pour «vol en réunion et par ruse».

À suivre aussi

L'homme rêvait d'entrer dans la gendarmerie
Faits divers Nièvre : un faux gendarme qui s'était procuré tout l'équipement arrêté
Insolite Brésil : il se fait passer pour sa mère pour qu'elle obtienne le permis de conduire
violences conjugales Un mari violent poursuit sa femme jusqu’au commissariat

Ailleurs sur le web

Derniers articles