La fillette qui avait bu du détergent mange désormais par une sonde

La fillette est meurtrie physiquement, mais aussi psychologiquement. La fillette est meurtrie physiquement, mais aussi psychologiquement. [PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Près de trois semaines après le dramatique accident qui avait vu une fillette de 22 mois boire du détergent dans un restaurant de Pornic (Loire-Atlantique), le père de l’enfant a dévoilé les séquelles dont elle souffre.

«Physiquement, elle commence à aller mieux, elle reparle correctement», indique-t-il au micro de RTL. «Elle remarche, elle refait des activités physiques.» Quelques nouvelles encourageantes, rapidement douchées par la suite de l’état de santé de la fillette. «Au niveau de son alimentation, c’est une catastrophe. Elle est alimentée uniquement par la gastrostomie», explique le papa. C’est-à-dire qu’une sonde est directement reliée à l’estomac pour la nourrir. «Aujourd’hui, son œsophage est toujours sévèrement brûlé. Elle ne peut toujours rien avaler».

des responsables à trouver

Alors que la petite fille était présentée comme souriante et avenante, son comportement a également changé. «Psychologiquement, elle est terrorisée», poursuit son père. «Dès que l’on sort à l’extérieur, dès qu’elle voit quelqu’un d’inconnu, elle a peur. Elle est tout le temps blottie dans nos bras».

S’il estime que le plus important à l’heure actuelle est que sa fille retrouve la santé et le plaisir de vivre, le père de famille ne cache pas sa colère et son envie de faire payer les responsables. Il faudra pour cela que la justice dise à qui revient la faute d’avoir laissé un détergent contenant de la soude caustique dans une bouteille de jus de raisin prête à servir.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles