L'absentéisme au travail de plus en plus préoccupant en France

Le phénomène a augmenté de 16 % en cinq ans. Le phénomène a augmenté de 16 % en cinq ans. [© DR]

Comme c'est le cas depuis plusieurs années, le taux d'absentéisme dans les entreprises françaises a augmenté de manière significative l'an dernier.

Le nombre de personnes qui se sont faites porter pâle a connu une hausse de 3,6 % entre 2017 et 2018, selon le rapport annuel récemment publié par l'entreprise Gras Savoye Willis Towers Watson, spécialisée en ressources humaines. Et depuis 2014, ce chiffre s'est même accru de 16 %. Aujourd'hui, sur 100 employés d'une entreprise, 4 sont ainsi absents chaque jour.

Une tendance qui s'explique par un double facteur : les travailleurs ont davantage tendance à poser des arrêts de travail (+ 8 % en cinq ans) et ces derniers sont plus longs (+ 8 % également), d'après l'enquête. Celle-ci a porté sur 546 entreprises françaises, représentant environ 250.000 employés, sans prendre en compte les congés maternité et paternité, sabbatiques ou encore les absences injustifiées.

Selon les auteurs de l'étude, la cause du phénomène n'est pas à chercher vers une augmentation des cas de maladie ou d'accidents du travail. Le problème est en réalité «la perte de sens du salarié pour son travail. Quand un salarié n'est plus motivé, il est moins enclin à venir travailler s'il a 38 de fièvre», décrypte Julien Rémy, responsable du dossier absentéisme chez Gras Savoye, dans Le Parisien.

Les 30-49 ans les plus absents

Et s'il fallait tirer un «portrait-robot» de l'absent, d'après l'étude Gras Savoye : il s'agit d'une femme (en raison des grossesses), âgée de 30 à 49 ans, non-cadre, travaillant dans les transports du commerce, du transport ou de la santé, qui habite dans le nord-est de la France.

Selon une enquête parue l'an dernier, cette fois réalisée par l’institut Sapiens, l'absentéisme en France coûterait 108 milliards d'euros par an, ce qui représente le budget annuel de l’Education nationale. Selon le gouvernement, le coût pour la collectivité des arrêts maladie augmente de 4% par an en moyenne.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles