Paris : une «cathédrale éphémère» à l'Hôtel Dieu le temps de reconstruire Notre-Dame

Le projet de l'architecte Anne Démians à l'Hôtel Dieu, sur l'île de la Cité. Le projet de l'architecte Anne Démians à l'Hôtel Dieu, sur l'île de la Cité.[© Agence AAD]

Une «cathédrale éphémère» doit voir le jour à l'Hôtel Dieu, sur l'île de la Cité, d'ici au printemps 2020 et rester le temps que Notre-Dame-de-Paris soit reconstruite, a révélé le JDD ce dimanche 8 septembre.

C'est un projet architectural ambitieux lancé par le recteur de la cathédrale, Mgr Patrick Chauvet, et soutenu par Martin Hirsch, le DG des hôpitaux parisiens (AP-HP). Ce dernier – qui travaille à la rénovation de l'Hôtel Dieu situé en face de la cathédrale – a en effet proposé de mettre à disposition «une partie» de l'établissement voisin.

Imaginée pendant l'été par l'architecte française Anne Démians, cette construction éphémère – qui rappelle une coque de bateau renversée – pourrait ainsi être installée dans le jardin intérieur de l'Hôtel Dieu, sur 55 mètres de long, 13,5 mètres de large et 16 mètres de haut.

«Un projet magnifique» selon les propos tenus par Martin Hirsch au JDD, qui permettra selon lui d'assurer la «continuité de l'accueil des pèlerins, visiteurs et touristes», qui sont plus d'une dizaine de millions à se rendre auprès de Notre-Dame tous les ans.

Pas question pour autant d'en faire un lieu de culte, puisque cette oeuvre architecturale ne sera pas consacrée. Les messes de la cathédrale sont en effet depuis le 1er sepembre célébrées dans l'église Saint-Germain-l'Auxerrois (1er).

Composée d'éléments préfabriqués et pour un coût de 2 millions d'euros entièrement pris en charge par le mécénat, cette mini-cathédrale en bois pourra être démontée en un mois s'il le faut, mais pourrait rester pendant plusieurs années, le temps que les travaux de reconstruction de Notre-Dame de Paris prennent fin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles