Morbihan : des affichettes pour recruter des dealers et des guetteurs

Les riverains ne manquent pas d'imagination pour mettre fin au trafic de drogue dans le parc de leur ville.[©Capture Twitter]

«Salaire net d’impôt : 200 euros par jour». Les arrêts de bus de la ville de Vannes, dans le Morbihan, ont vu fleurir ce samedi matin des petites annonces pour le moins surprenantes, proposant des postes de dealer et de guetteur.

«Dans le cadre du développement du trafic de drogues au bois de Kermesquel, nous recherchons rapidement des dealers et des guetteurs. Pour postuler, se faire connaître dans le parc», peut-on lire sur les affichettes.

Des riverains excédés

Sous la forme d’une vraie offre d’emploi, l’annonce détaille ensuite les missions du «job»: «Avertir le plus rapidement possible de l’arrivée de la police, accueillir les clients (100 à 200 personnes par jour), intimider les riverains et les dissuader de pénétrer dans le bois».

Cette initiative ne vient pas de trafiquants en manque de main d’œuvre (ils n’ont pas besoin de petites annonces pour recruter), mais des riverains excédés qui militent pour faire cesser ce trafic dans le bois, rapporte Ouest-France.

Ces derniers multiplient en effet les actions depuis mars dernier pour être entendus des autorités et reprendre possession des lieux.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles