Nuit Blanche à Paris : les inscriptions sont closes et complètes pour «La Grande Traversée»

La totalité des 3.000 premières places s'est écoulée en 48h. La totalité des 3.000 premières places s'est écoulée en 48h. [© Lionel BONAVENTURE / AFP]

En quelques heures, les places pour participer à «La Grande Traversée» le 5 octobre se sont envolées. A tel point que Christophe Girard, l'adjoint à la mairie de Paris chargé de la culture, en avait ouvert encore 7.000 supplémentaires, le 11 septembre.

Organisée dans le cadre de la Nuit Blanche 2019, qui aura lieu le 5 octobre, cette course de 10 km appelée «La Grande Traversée» a rencontré – avant même d'avoir lieu – un véritable succès. «Ecoulées en 48 heures» s'est réjouit l'élu, les 3.000 premières places ont en effet été prises d'assaut. Tout comme les 7.000 suivantes.

Et pour cause, cette course d'environ 10 km propose tout simplement de «traverser les plus beaux monuments de Paris». Parmi eux, le musée des Arts Décoratifs, le Louvre, la Canopée des Halles, le théâtre du Châtelet, le Louvre, le Centre Pompidou, le musée Picasso-Paris, la Conciergerie ou encore l'Institut de France.

«L'idée n'était pas de faire du spectaculaire, mais d'imaginer un préambule culturel et artistique aux Jeux olympiques que la capitale a remporté cette année pour 2024», a ainsi epxliqué celui qui est à l'origine de la première Nuit Blanche à Paris en 2002.

Le 11 septembre dernier, 7.000 nouvelles places avaient été ouvertes au public, via le site dédié, toutes prises d'assaut. Gratuit et ouvert à tous (dans la mesure des places disponibles), l'événement sera tout de même parfaitement contrôlé : seules les personnes munies de leur dossard et de leur bracelet pourront accéder aux monuments de la capitale.

Le Jour J, le rendez-vous sera donné à 22h sur la place de la Concorde (8e). Là, de 22h à 2h du matin, plusieurs salves de coureurs partiront à intervalles réguliers pour découvrir la capitale de nuit. «Vous êtes invités à traverser Paris en courant et à y explorer au pas les plus prestigieuses institutions culturelle», peut-on ainsi lire sur le site.

«Une grande fierté pour Paris», selon Christophe Girard, qui se félicite que le modèle de cette Nuit Blanche «inspire et s'exporte» dans le monde entier, à Los Angeles, Mexico ou encore Tel Aviv, et bientôt à Prizren, au Kosovo.

capture_decran_2019-09-15_a_14.53.00_5d920a13dd6df.png

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles