Un homme meurt après avoir reçu 40 coups de couteau après un rapport sexuel

Le suspect avait déjà été condamné en 2007 pour homicide. Le suspect avait déjà été condamné en 2007 pour homicide. [CHRISTOPHE SIMON / AFP]

Un individu a été mis en examen lundi 28 octobre à Carbonne (Haute-Garonne) pour avoir poignardé à mort un homme dans son appartement, après un rapport sexuel. La victime aurait reçu quarante coups de couteau.

Il a été placé en détention provisoire, après sa mise en examen par le juge d’instruction pour «homicide volontaire», rapporte la Dépêche du Midi. L’auteur présumé du meurtre a «reconnu son implication», et a confirmé «avoir porté des coups avec une arme blanche notamment», a indiqué Dominique Alzéari, procureur de la République de Toulouse.

UN SOIRÉE QUI A DÉGÉNÉRÉ 

Vendredi dernier, deux femmes et la victime, un trentenaire originaire du Portugal, s’étaient donné rendez-vous chez le suspect pour passer la soirée ensemble, dans son appartement du centre-ville de Carbonne. Les jeunes femmes, âgées de 21 et 26 ans, sont ensuite parties pour continuer à faire la fête ailleurs. Les deux hommes, qui se sont connus quelques jours plus tôt via un site de rencontre, sont donc restés seuls à l’appartement. Ils se sont engagés dans un rapport sexuel, qui a dégénéré samedi tôt dans la matinée. 

L’hôte, qui affirme s'être senti contraint, a saisi un couteau de cuisine et a poignardé son invité à de multiples reprises. Le meurtre était empreint «d’une violence assez considérable», a déclaré le Dominique Alzéari lors de la conférence de presse qui a eu lieu lundi 28 octobre. La justice attend encore les résultats de l’autopsie. Le suspect quant à lui, évoque une «bagarre» avec la victime, qui a mal tourné.

Ce sont les deux femmes présentes la veille chez le suspect qui ont donné l’alerte samedi en début d’après-midi. Le meurtrier présumé a appelé l’une d’elle pour lui emprunter sa voiture, et pour lui demander de l’aider à masquer son crime, en se débarrassant des affaires de la victime et du couteau. Les deux femmes étaient en cours de déferrement lundi après-midi, pour «modification des lieux du crime», avec «plutôt un contrôle judiciaire requis», a précisé le procureur. 

un suspect DÉJÀ CONDAMNÉ 

Le meurtrier présumé avait déjà été condamné en 2007 pour «meurtre sur personne vulnérable», pour des faits datant de 2003, alors qu’il était âgé de 17 ans. Il avait écopé de 23 ans de réclusion criminelle pour avoir poignardé un ami à mort. Après 15 ans d’emprisonnement, il avait été placé en semi-liberté puis a fait l’objet d’une libération conditionnelle. 

À suivre aussi

De nouvelles analyses doivent être pratiquées sur le corps de la trentenaire.
Faits divers Aisne : une femme enceinte meurt dans une forêt après avoir été mordue par des chiens
Haute-Garonne Effondrement d'un pont à Mirepoix-sur-Tarn : le corps du conducteur du camion retrouvé
L'homme a été vu la dernière fois boulevard Haussmann, qui traverse les 8e et 9e arrondissements de Paris.
Faits divers Paris : disparition inquiétante d'un homme souffrant de la maladie d'Alzheimer

Ailleurs sur le web

Derniers articles