Paris : la liste des bonnes actions des opérateurs de trottinettes électriques en libre-service

Les opérateurs montrent patte blanche, en vue de l'appel d'offre de la municipalité parisienne. Les opérateurs montrent patte blanche, en vue de l'appel d'offre de la municipalité parisienne.[© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]

Alors que la loi LOM est en train d'être étudiée au Parlement, la municipalité parisienne doit lancer un appel d'offre d'ici peu pour limiter à 2 ou 3 le nombre d'opérateurs de trottinettes électriques en libre-service. Pour se démarquer les uns des autres, ces derniers affichent leurs bons comportements.

Parmi eux, Lime, Bird, Jump ou encore Voi redoublent d'efforts pour se faire bien voir, même si aucun de ces grands groupes dédiés aux nouvelles mobilités n'admettra qu'il s'agit uniquement de plaire aux autorités.

Quelles sont ces bonnes actions, opérateur par opérateur ?

Lime

- Mise en place de zones de stationnement obligatoires

- Impossibilité de verrouiller 

- Amende infligée à l'utilisateur en cas de mise en fourrière (59 euros)

- Création d'une patrouille fluviale dédiée au ramassage des trottinettes

Bird

- Trajet offert pour toute action durable réalisée par l'utilisateur

- Embauche en CDI (ou professionnels de l'intérim) des personnes chargées de recharger les trottinettes

- Orientation des utilisateurs vers des places de stationnement dédiées à l'aide de points de référence visuels

- Entreprise Ambipar missionnée par Bird pour récupérer les trottinettes jetées à l'eau

Voi

- Déploiement de 4.500 zones de stationnement obligatoires

- Création d'une école de conduite digitale, et mise en ligne de la «Traffic school», un quiz interactif de connaissance du code de la route

- Organisation de journées d'initiation à une conduite responsable sur des pistes d'essai sécurisées

⁃ «Voi4All» : nouveau programme pour que les utilisateurs les moins privilégiés bénéficient de tarif très réduit

⁃ Opérations de maintenance «zéro émission», grâce à une flotte de vans électriques et de vélo cargo

- Collecte 100 % en interne avec des salariés employés en CDI et recharge dans le nouvel entrepôt eco-responsable à Alfortville

⁃ Assurance en responsabilité civile qui couvre également l'utilisateur

⁃ Création d'un «focus group» réunissant experts, utilisateurs et non-utilisateurs, pour débattre sur le meilleur modèle d'intégration de la trottinette dans la ville

Jump (Uber)

- Lancement de «Boost», un tarif solidaire pour les bénéficiaires de la tarification Solidarité transports d'IDF Mobilités

- Mise en place d'un «Business durable», avec des opérateurs chargés de recharger les trottinettes qui se déplacent en cargo-bikes

- 98 % des trottinettes défectueuses réparées ou recyclées

- Fusion des applications avec Cityscoot pour développer les nouvelles mobilités

Dott

- Assurance qui couvre à la fois la garantie accident individuelle et la responsabilité civile aux tiers (biens et personnes)

- Les patrouilleurs sont équipés de vélos à remorque électrique K-ryole

- Pas de juicers, l'équipe dédiée à la recharge est composée de professionnels depuis le début

- L'électricité utilisée est 100 % renouvelable (contrat Primeo Energies)

- 5.000 zones de stationnement prévues dans l'application

- Des batteries amovibles commencent à être utilisées, censées être plus faciles à recharger et à entretenir, ainsi qu'avec une meilleure empreinte carbone.

CIRC

- Mise en place de 4.686 emplacements de stationnement, localisés dans 20 arrondissements parisiens

- Nouveaux modèles de trottinettes disposant de batteries amovibles permettant de réduire de 80 % la pollution de la chaîne logistique

- Des employés embauchés en CDI : soit 210 contrats créés en France

- Formation dispensée en partenariat avec l'Association nationale pour la promotion de l'éducation routière (ANPER) dans des auto-écoles sur l'usage de la trottinette électrique

- Recyclage des engins non réparables par deux éco-organismes (Screlec et Ecologic)

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles