Le combat contre le chancre coloré, la maladie des platanes, commence en région parisienne

Il n'existe aucun traitement contre ce champignon très toxique. [© JOHANNES EISELE / AFP]

Face à l'arrivée en région parisienne du chancre coloré, une maladie qui décime les platanes dans le sud de la France, les premières opérations de lutte contre ce champignon commencent.

A partir de ce lundi 18 novembre, une centaine d'arbres vont être abattus à Antony (92) selon le Parisien, où a été détecté le premier foyer d'infection en septembre par la Direction régionale interdépartementale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt d'Ile-de-France (DRIAAF).

Alors qu'une dizaine de platanes a été contaminée, d'après la direction des parcs et jardins au conseil départemental des Hauts-de-Seine, un large périmètre d'abattage est mis en place pour lutter contre la propagation.

Un fort risque de contamination

Car si les arbres atteints sont déjà morts (à cause de la canicule de juin), le chancre coloré risque de se répandre et d'en contaminer d'autres. Ce champignon – qui ne s'attaque qu'aux platanes – peut en effet se transmettre de plusieurs façons : par une blessure sur l'écorce, par l'eau, le contact des racines ou le déplacement de débris contaminés.

«Très virulent», il est capable de s'attaquer à des arbres en très bon état, libérant ensuite des toxines qui vont provoquer son dessèchement. «La mort de l’arbre est inéluctable en quelques mois ou quelques années», selon la DRIAAF. Or, il n'existe aucun traitement à l'heure actuelle. Cette maladie est ainsi responsable de l'abattage de plus de 20.000 platanes ces dernières années le long du Canal du Midi.

Pour éviter un tel scénario catastrophe en Ile-de-France, et en particulier dans les Hauts-de-Seine où se trouvent 30.000 de ces arbres, la préfecture de région a récemment pris un arrêté. Outre les abattages, la surveillance va être accrue. Des arbres d'autres espèces pourront ensuite être replantés.

De plus, tout personne propriétaire de platanes suspectant ou constatant des symptômes de chancre coloré du platane doit informer le plus rapidement possible la DRIAAF, par mail ([email protected]) ou téléphone (01 41 24 18 00). A noter que le chancre ne présente aucun danger pour les humains ou les animaux.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles