Creuse : un imam palestinien assigné dans un hôtel entame une grève de la faim

Le religieux aurait poussé des jeunes musulmans à partir en Syrie pour combattre (image d’illustration).[HASSAN AMMAR / AFP]

Un imam de nationalité palestinienne, assigné à résidence dans un hôtel de La Souterraine (Creuse), depuis mai 2018, a décidé de protester en entamant une grève de la faim.

Mohammed al-Ashram (surnommé Abou Mansour), âgé d’une cinquantaine d’années, est obligé de rester dans son logement toutes les nuits, de 21h à 7h le lendemain. Il doit également pointer à la gendarmerie chaque jour. Des conditions qu'il ne supporte plus. D'autant qu'il a déjà été assigné à résidence plusieurs fois depuis 2015, en Haute-Vienne et dans les Deux-Sèvres, rapporte France Bleu. Il fait également l’objet d’une mesure d’expulsion du territoire, mais ne peut pas être renvoyé en Palestine car sa vie pourrait y être en danger.

Présenté par les renseignements français comme un imam radical, il aurait fait des prêches de haine contre l’Occident, Israël et les Etats-Unis. Il serait également responsable d’avoir poussé des jeunes pratiquants à partir combattre en Syrie. L’un des terroristes du Bataclan, en novembre 2015, se serait même radicalisé à son contact, lorsqu’il officiait dans une mosquée de Strasbourg, raconte Libération. Des faits qu’il conteste, alors qu’aucun procès ne l’a condamné pour cela.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles