IDF : le report de la ligne 17 Nord du Grand Paris Express inquiète

Les travaux de la ligne 17 bloqués pendant un an. Les travaux de la ligne 17 bloqués pendant un an.[© Thomas SAMSON / AFP]

Quelques jours à peine après l'annonce de la suspension des travaux de la ligne 17 par la justice et celle de l'Etat d'abandonner Europacity, les élus franciliens ainsi que la Chambre de commerce et d'industrie (CCI Paris-Ile-de-France) redoutent l'arrêt total du projet.

«La suspension des travaux de cette ligne pour 12 mois risque d'affecter fortement le calendrier de livraison», a ainsi communiqué la CCI, qui «alerte sur les conséquences d’un tel dérapage pour l’attractivité et le développement économique de la région».

capture_decran_2019-11-25_a_11.58.31_5ddbb3ffb9bb0.png

Le sort semble en effet s'acharner sur cette future ligne du Grand Paris Express – qui doit relier Saint-Denis Pleyel au Mesnil-Amelot dans le 93 – et surtout permettre de désenclaver ce territoire mal desservi et pauvre en transports en commun.

«Après plus d’une décennie de débat, il est temps de répondre concrètement à l’urgence et à la crise socio-économique que subissent ces territoires. La CCI [...] appelle les pouvoirs publics à mettre en oeuvre, au plus vite, des solutions pour tenir les délais de la ligne 17», a fait savoir la direction de l'institution.

Car la ligne 17 est une «priorité» selon la CCI, qui assure que «40 millions de voyageurs supplémentaires par an» devront se déplacer dans cette direction «avec l'ouverture en 2028 du terminal 4 à Paris-Charles-de-Gaulle» ou encore «2 millions de visiteurs par an» pour le Parc des expositions de Villepinte.

Par ailleurs, l’abandon du projet de mégacomplexe de loisirs Europacity par l'Etat laisse planer le doute au sujet de l’aménagement de la Zone d'aménagement concerté (ZAC). Et si un nouveau projet n'est pas rapidement décidé, le risque est que la future station Triangle de Gonesse ne voit jamais le jour.

«L’Etat et la Région ont présenté leurs intentions : l’un a évoqué un projet alternatif «porteur d’emploi», l’autre «un plan d’urgence» compensatoire. Cependant, au-delà des annonces, les contours sont flous et les modalités d’actions ne sont pas engagées», a regretté la CCI

À suivre aussi

Le train avait déraillé le 12 juin 2018, au petit matin, faisant 7 blessés.
transports en commun La RATP invitée à surveiller ses remblais après le déraillement du RER B en 2018
Au total, 200.000 enfants seraient concernés par cette offre.
transports en commun Bientôt un «passe junior» à 24 euros pour les 4-11 ans dans les transports de région parisienne
L'un de ces faux sites de remboursement du passe Navigo se présente sous cette forme.
Grève Remboursement du passe Navigo : attention aux faux sites

Ailleurs sur le web

Derniers articles