Paris : les inscriptions sont ouvertes pour devenir l'un des 1.700 bénévoles de la troisième Nuit de la Solidarité

Plus de 1.500 bénévoles encadrés par des professionnels avaient participé aux précédentes éditions. Plus de 1.500 bénévoles encadrés par des professionnels avaient participé aux précédentes éditions.[© Guillaume Bontemps/ Mairie de Paris]

Après deux premières éditions réussies, Anne Hidalgo, la maire de Paris, a annoncé qu'une troisième Nuit de la Solidarité serait organisée à Paris le jeudi 30 janvier prochain. Pour participer en tant que bénévole, les inscriptions ont ouvert ce mardi 7 janvier.

Pour rappel, le principe de cette soirée souhaitée et encadrée par la municipalité parisienne ? Décompter «le nombre de personnes en situation de rue» de façon exhaustive, en leur soumettant un questionnaire (anonyme et non imposé) afin de recenser leurs besoins et adapter ensuite les politiques publiques en conséquence.

Pour mener à bien cette opération qui ne veut pas être une «intervention sociale» mais un «outil» pour mieux connaître les sans-abri, 1.700 bénévoles parisiens – encadrés par 400 professionnels – seront nécessaires pour sillonner l'ensemble des rues de la capitale. Ensemble, dispatchés par groupe de 4 ou de 5, ils iront ainsi à la rencontre des sans-abri.

L'an passé, 3.641 personnes à la rue avaient été rencontrées lors de cette soirée, qui s'était déroulée dans la nuit du 7 au 8 février 2019. Soit une hausse de 223 personnes, selon l'Apur, par rapport à la première édition, début 2018. Parmi elles, 65 % étaient seules, 30 % en groupe de cinq ou plus, 3 % en famille avec enfant(s) et 2 % en couple sans enfant. A savoir que 92 enfants ou encore 12 femmes enceintes ont été récensés.

Et pour ceux qui souhaiteraient participer à la Nuit de la Solidarité, les inscriptions viennent d'ouvrir ce mardi 7 janvier, directement sur le site de la mairie de Paris. A noter que –  pour s'inscrire – il faut résider à Paris, avoir plus de 18 ans, être disponible toute la soirée du 30 janvier au 31 janvier 2020 et être prêt à marcher pendant 2 à 3h.

À suivre aussi

Jusqu'à 2.300 personnes seraient installées le long du périphérique, au niveau de la porte d'Aubervilliers.
Migrants Paris : l'alerte est lancée au sujet du campement de la porte d'Aubervilliers, après la mort d'un réfugié
A Sauxillanges (Puy-de-Dôme), une épicerie solidaire en autogestion
Campagne A Sauxillanges (Puy-de-Dôme), une épicerie solidaire en autogestion
Un deuxième centre d'accueil à destination des migrants pourraient permettre d'héberger mais surtout d'accompagner un certain nombre d'entre eux aujourd'hui à la rue.
Migrants Un nouveau centre d'accueil et d'examen des situations des migrants a ouvert à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles