Les dreadlocks des mannequins de Marc Jacobs font polémique

Kendall Jenner (à droite) arbore des dreadlocks colorées. A cause de cela, Marc Jacobs est accusé de réappropriation culturelle par ses détracteurs. [Capture Youtube]

Le couturier Marc Jacobs, qui clôturait samedi 16 septembre la Fashion Week de New York, suscite la polémique. En cause, les fausses dreadlocks arborées par ses mannequins.

En effet, le couturier avait coiffé toutes ses modèles de fausses dreadlocks en laine, inspirées entre autres par la rave culture ou encore la réalisatrice Lana Wachowski, explique le coiffeur du défilé, Guido Palau, interrogé par Harper's Bazaar. Or, la majorité des filles présentes sur le podium, dont Kendall Jenner, Bella et Gigi Hadid, était blanche. Il n'en fallait pas plus pour voir Marc Jacobs être accusé d'appropriation culturelle, pratique consistant à reprendre des éléments propres à une culture minoritaire en excluant les membres de cette minorité.

 

A lire aussi : Fashion Week: Marc Jacobs offre à la Fashion Week un dernier frisson en cinémascope

Le créateur a répondu aux critiques dans un commentaire Instagram, en rejetant les accusations, et en notant que «c'est dôle de voir que vous ne critiquez pas lorsqu'il s'agit d'une femme noire qui se lisse les cheveux». «Je ne vois pas les couleurs de la peau ou les races, je vois des gens. Je suis désolé de lire que tant de gens soient fermés d'esprit...L'amour est la réponse».

Une explication qui n'a pas calmé les critiques.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles