Le Big Data, nouvel eldorado des entreprises

Les mégadonnées représentent un marché de plusieurs milliards d'euros Les mégadonnées représentent un marché de plusieurs milliards d'euros[© infocux technologies]

Considéré comme le "nouveau pétrole du XXIe siècle", le Big data attise toutes les convoitises.

 

Ces mégadonnées, qui permettent aux statisticiens de tirer des études sur notre manière de vivre, irriguent tous les secteurs : de l’usage de notre carte de crédit aux prévisions météo, en passant par la mode ou la santé.

Selon la firme IBM, "chaque jour, 2,5 milliards de milliards d’octets de données sont générés. Et 90 % des données dans le monde ont été créées au cours des deux dernières années seulement".

 

Quatre millions d’emplois en 2015

Un seuil qui nécessite désormais la formation d’experts, appelés "Data scientists", pour assimiler et traiter cette masse d’informations.

Une étude du cabinet Gartner soutient que le Big data devrait ainsi générer plus de 4 millions d’emplois dans le monde l’an prochain. Et les grandes écoles françaises (HEC, Polytechnique, Essec…) s’attellent déjà à former l’élite de ce nouveau marché estimé à plusieurs milliards d’euros (2,5 milliards rien que pour l'Europe). "C’est comparable à ce qui s’est passé avec la généralisation de l’informatique au cours des années 1980-1990", souligne Nicolas Glady, titulaire de la chaire Big data à l’Essec.

Concrètement, ces analystes peuvent interpréter les données tirées des achats sur les sites de e-commerce et dégager les prochaines tendances ou prédire quand les ventes d’un produit vont s’essouffler.

Les constructeurs automobiles tirent déjà des enseignements des données issues de nos GPS, tandis que les bracelets connectés fournissent chaque jour à leurs fabricants des informations précieuses sur notre santé. Car pour les sociétés, la force est de "transformer ces données en avantage concurrentiels", analyse IBM.

 

Prédire les crimes

Plus loin, des scientifiques britanniques affirment pouvoir prédire les crimes avec un taux de précision de 70 %, grâce à un algorithme s’appuyant sur des informations contenues dans les portables (sexe, âge... des utilisateurs) couplées à des données démographiques et des statistiques de la police.

"Minority Report" ou la série "Person of interest" ne sont donc plus de la science fiction.

Vous aimerez aussi

vie numérique Cdiscount développe sa Marketplace
Robe de mariage
Chine Il épouse un robot qu'il a lui-même conçu
vie numérique Qwant.bzh : un moteur de recherche 100% breton

Ailleurs sur le web

Derniers articles