Ces instagramers qui deviennent des stars courtisées

Les photos qui ont souvent le plus de succès sur Instagram portent souvent sur Paris et sa Tour Eiffel. Les photos qui ont souvent le plus de succès sur Instagram portent souvent sur Paris et sa Tour Eiffel.[© n.cailleaud pour Direct Matin]

Avoir un don pour la photo peut s’avérer payant sur Instagram. Une cinquantaine de Français, devenus très populaires sur le réseau social, sont les coqueluches des marques qui veulent communiquer autrement et qui les rémunèrent comme de vrais professionnels.

 

Une pratique née aux Etats-Unis où certains gagnent des milliers de dollars. En France, ces «stars» s’appellent Olivia Thébaut (324 000 followers), Neriad (315 000), Saaggo (228 000) ou encore Qorz (153 000). Une agence consacrée à Instagram et aux réseaux sociaux ­visuels (Pinterest, Vine…), Tribegram Lab, épaule même ces nouveaux «influenceurs», comme des blogueurs populaires.

 

"La photo domine les réseaux sociaux"

«Les marques s’intéressent à ces médias car il y a une paupérisation du texte. L’échange de photos domine les réseaux sociaux et il n’y a pas de barrière de langages, ce qui favorise leur diffusion», souligne Séverine Bourlet de la Vallée, cofondatrice de Tribegram Lab. Un média qui s’applique au sport, à la mode, à l’auto, aux cosmétiques… Et divers secteurs font leur publicité sur Instagram. Pour alimenter le buzz, les grandes marques repèrent les comptes les plus suivis et contactent directement leurs auteurs.
 

super.jpg

Plus de 50 000 followers minimum

Il faut dépasser les 50 000 followers et avoir une signature visuelle identifiable (style épuré, cru, portraits serrés...) pour les intéresser et être rémunéré 0,002 euro par follower ou en nature (voyage, vêtements…). C’est le cas de Gérard Trang, alias Superchinois801 (93 000 followers). Cet informaticien passionné par la photo type carte postale est sollicité par Kodak, Gore-Tex ou Les vedettes de Paris. «On me laisse carte blanche pour mon travail, auquel j’ajoute juste un hashtag avec le nom de la marque», explique-t-il. Petit conseil, les photos qui marchent le mieux sont celles portant sur Paris, selon lui.

Vous aimerez aussi

vie-numerique Cdiscount développe sa Marketplace
Robe de mariage
Chine Il épouse un robot qu'il a lui-même conçu
vie-numerique Qwant.bzh : un moteur de recherche 100% breton

Ailleurs sur le web

Derniers articles