Réalité virtuelle, la révolution à tout prix

Les premiers PC grand public compatibles VR sont déjà commercialisés. Les premiers PC grand public compatibles VR sont déjà commercialisés.[© Nvidia]

C’est un bond technologique qui va permettre de réaliser ses rêves les plus fous, comme celui de monter sur le toit du monde. 2016 marquera enfin l'avènement de la réalité virtuelle pour le grand public... à condition d’avoir un ordinateur assez puissant.

Le constructeur informatique Nvidia, bien connu des gamers sur PC, a convié la presse à Paris ce lundi 14 décembre afin de découvrir et tester les dernières avancées en matière de réalité virtuelle. Il faut souligner que le leader du marché très prisé des cartes graphiques accompagne ce nouveau secteur important qui pourrait peser près de 64 milliards d'euros à l'horizon 2020, selon les estimations du cabinet spécialisé Trendforce.

La société californienne a ainsi travaillé de près avec les constructeurs de casques, notamment Oculus et Valve/HTC, qui promettent de devenir de féroces concurrents l'an prochain, alors que leur modèles respectifs Oculus et Vive doivent être commercialisés durant le premier semestre. Et déjà les expériences sont multiples : échapper à une horde de zombies belliqueux, caresser une baleine grandeur nature au fond d'un océan ou encore prendre les commandes d'un vaisseau spatial pour participer à une bataille interstellaire.

Au-delà du jeu vidéo

Si les jeux vidéo se taillent la part du lion pour présenter un univers immersif et attrayant, des applications tierces sont également déjà présentées et elles visent à séduire un autre public. Ainsi, cette démonstration a permis de découvrir quelques facettes intéressantes, notamment en matière commerciale. Il était par exemple possible de se promener dans une maison reproduite jusque dans ses moindres détails afin de vivre une vraie visite et mieux se projeter dans les lieux. On imagine ainsi une agence immobilière proposer un tel service pour éviter à ses clients de se déplacer. Même chose pour une voiture de sport, modélisée à la perfection, qui évite une visite en concession.

Autre point fort, l'agence de voyage virtuelle pour visiter un pays sans s'y rendre. Oubliez le vieux rêve de la téléportation, celle-ci est déjà dépassée. Le casque Vive nous a ainsi permis de monter à plus de 8 000 mètres d'altitude au sommet de l'Everest. L'Himalaya s'y dévoilait dans toute sa splendeur, avec un bel effet de vertige à la clé. Une impression d'immersion très poussée, rendue possible par le casque de Valve et HTC, allié à sa technologie laser qui permet de se déplacer dans une pièce (voir vidéo ci-dessous). Franchir un gouffre ou monter à une échelle à 7 000 mètres d'altitude n'a ainsi jamais été aussi crédible et laisse augurer du meilleur dans cette démo qui ne reflète que les débuts prometteurs de la réalité virtuelle.

 

Entre 1000 et 4000 euros pour avoir un ordinateur compatible

Cette technologie a toutefois un coût pour espérer en profiter dans des conditions optimales. Car si les casques, notamment l'Oculus Rift, devraient avoisiner entre 300 et 500 euros, les utilisateurs devront quand à eux customiser leur PC, voire en racheter un neuf. Nvidia a d'ailleurs conçu une nouvelle série de cartes graphiques promettant d'offrir des performances décuplées pour profiter des logiciels VR. La gamme GTX (970, 980 et 980 Ti) offre ainsi des performances capables d'effacer toute trace de latence. Comptez 380 euros pour acquérir la 970 qui assure un bon niveau graphique. En outre, certaines sociétés proposent déjà des PC portables compatibles, à l'instar de MSI et son GT72, un monstre de puissance pour près de 4 000 euros.

D'autres gammes devraient être proposées dans les prochains mois, mais il est conseillé de rester très vigilant quant à la compatibilité avec les technologies et périphériques liés à la réalité virtuelle. Il est ainsi parfois plus sage d'investir un peu plus dans son nouveau PC pour s'assurer que tout sera prêt le jour J.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles