Les 3 expositions parisiennes à découvrir pour le centenaire de la Première Guerre mondiale

La Monnaie de Paris présente les mutations générées par la Première Guerre mondiale dans les paysages monétaires français et allemands. [©DR]

A l’occasion de la commémoration du centième anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la capitale accueille plusieurs expositions autour de ces quatre années de conflit. Voici notre sélection.

Clémenceau, le courage de la République au panthéon

Dans le cadre de l’année Clémenceau décrétée par le Président de la République Emmanuel Macron, le Panthéon (5e) présente jusqu’au 10 février une exposition retraçant la vie de l’ardent républicain qu’était Georges Clémenceau (1841-1929). De sa naissance à sa postérité, pas moins de 140 objets personnels, tableaux, photographies, archives familiales, correspondances, et œuvres d’art – dont le portrait réalisé par Édouard Manet –  seront réunis permettant au public de mieux comprendre son parcours et la place qu’il tient encore dans l’histoire de la France.

Enfin, tout au long de la visite, des espaces de lecture et d’écoute seront aménagés pour apprécier la plume de ce grand défenseur des droits de l’homme qui restera dans la mémoire nationale le « Père de la victoire ». 

caricature-de-clemenceau-en-tigre626.jpg

©DR

Clémenceau, le courage de la République, du 31 octobre jusqu’au 10 février, Panthéon (5e).

14-18, la monnaie ou le troisième front à la monnaie de paris

A partir des pièces de sa propre collection et de documents d’archives empruntés pour l’occasion, la Monnaie de Paris (6e) entend présenter les usages de la monnaie durant le conflit mondiale, en France et en Allemagne.  Intitulée 14-18, la monnaie ou le troisième front, l’exposition abordera du côté français la circulation monétaire en 1914, le coût de déclenchement de la guerre ou encore les Bons de Défense Nationale, un des moyens de financement le plus important de l'effort de guerre. Dans la deuxième partie, les visiteurs découvriront l’art de la monnaie papier de guerre allemande sous un angle plus thématique et stylistique, telles que la qualité des papiers et des gravures.

14_18_0041_bhvp_abel_faivre_versez_votre_or_0.jpg

©DR

Exposition 14-18, la monnaie ou le troisième front, du 6 novembre au 24 février, Monnaie de Paris (6e).

A l’est la guerre sans fin, 1918-1923 au musée de l'Armée

Jusqu’au 20 janvier, le musée de l’Armée accueille A l’est la guerre sans fin, 1918-1923, une exposition retraçant la chute des quatre grands Empires russe, ottoman, austro-hongrois et allemand. A travers près de 250 œuvres issues de 15 pays, elle propose de redécouvrir cette période méconnue de l’histoire - faite de révolutions, de guerres civiles, d’importantes modifications des frontières et de création de nouveaux États - et de comprendre comment l’Europe s’est recomposée après la Première Guerre mondiale.

A l’est la guerre sans fin, 1918-1923, jusqu’au 20 janvier, musée de l’Armée (7e).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles