Espagne : une restauration de tableau tourne au cauchemar

Restauration raté La fresque en 2010 (à gauche), en juillet 2012 (au centre) et après restauration (à droite).[CENTRE D'ETUDES DE BORJA]

L’église de Borja en Espagne a été témoin d’une scène assez insolite. Une octogénaire voisine du bâtiment a décidé de restaurer de son propre chef une fresque murale. Le résultat est loin d’être satisfaisant.

On pourrait croire à une mauvaise plaisanterie. Pourtant, la découverte du Centre d’études de Borja, en Saragosse, est belle et bien réelle. Le 6 août dernier, les membres du centre découvrent le naufrage esthétique subi par l'une des peintures murales de l'église. Cette dernière représente le Christ et a été réalisée au XIXe siècle par Elias Garcia Martinez. L’ « Ecce Homo » qui orne l’église devait être restauré suite aux dégâts liés aux ravages du temps. Mais pas de cette manière...

Il semblerait que ce soit une octogénaire volontaire qui ait accompli "l’œuvre". La voisine de l’église, animée de bonnes intentions, aurait entrepris de restaurer la fresque sans en demander la permission au centre. Consciente d’avoir perdu le contrôle de la situation, elle se serait dénoncée aux autorités. Mais le mal était fait.

Le résultat a bien évidemment provoqué la colère du centre d’études de Borja qui juge sur son blog la restauration comme "un acte inqualifiable". Le quotidien El Heraldo de Aragon titrait quant à lui son numéro "Un travail de cochon". Un rapport est en train de mesurer l’étendue des dégâts et tente de déterminer s'ils sont reversibles.

Lire aussi : 

Saccage du Christ de Borja : la vandale s'explique

Borja : les meilleurs détournements

À suivre aussi

Le portrait de Neymar a été dressé par l’artiste sénégalais Boubou Niang.
Football Vidéo : il peint Neymar avec ses crampons
Art Un dessin inachevé de Léonard de Vinci découvert dans une toile du maître
Bolivie : un quartier haut en couleur
culture Bolivie : un quartier haut en couleur

Ailleurs sur le web

Derniers articles