Un but contre son camp vraiment ridicule

Buts contre son camp Un match de l'équipe de Grèce pendant l'Euro 2012.[ARIS MESSINIS / AFP]

Pas un, pas deux, mais trois buts contre son camp ont émaillé mardi la victoire à domicile du Panionios devant l'OFI Crète (2-1) dans le championnat de Grèce.

"Pour qu'il y ait des buts contre son camp, vous devez faire quelque chose sur le terrain et mes joueurs se sont démenés", a expliqué l'entraîneur du Panionios Dimitris Eleftheropoulos, dans une tentative pour ne pas minorer le mérite de son équipe.

Le plus cocasse des trois buts est intervenu lorsque l'attaquant slovène de l'OFI Mirnes Sisic a dégagé la balle à la verticale dans sa propre surface et que son gardien Stefanos Gounaridis, à la réception, a propulsé le ballon dans ses propres filets, donnant ainsi l'avantage au Panionios à la 30e minute.

"Gounaridis est un gardien extraordinaire. Mais même les meilleurs gardiens commettent des erreurs", a souligné Eleftheropoulos, lui-même ancien portier de la sélection grecque.

Les deux autres buts ont été inscrits par des défenseurs, qui, en essayant de se débarrasser de la balle, ont marqué pour leurs adversaires, le Brésilien de l'OFI Vando à la 54e et le Grec du Panionios Efthemios Koulocheris à la 84e.

À suivre aussi

Football Mercato d'été 2019 en Ligue 1 : le tableau des transferts club par club
Football La Ligue 1 en direct : les résultats de la deuxième journée
Football 2e journée de Ligue 1 : à quelle heure et sur quelle chaîne ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles