"Sex Trip", le coup de com' d’une application prête à tout

L'application Youjia, sur laquelle a été publiée la prétendue histoire d'un "sex trip". [Capture d'écran Apple]

Ju Peng, une jeune shanghaienne de 19 ans, aurait financé son voyage en Chine en proposant ses charmes à de jeunes gens prêts à lui payer transport, logis et autres petits caprices. L’histoire était en réalité inventée de toutes pièces par les éditeurs d'une application de rencontres. Et le gigantesque buzz s'est finalement retourné contre eux.

 

En échange de ses prestations sexuelles, une jeune femme aurait tenté de financer un road trip touristique sur les routes de Chine. Sur Youjia, une application de rencontres entre jeunes, la backpackeuse disait rechercher des "petits copains temporaires", de préférence "bien portant, âgés de moins de 30 ans, faisant plus d’1,75m et bien évidemment, riches".

Est précisé dans l’annonce : "Ils paieront mon voyage jusqu’à leur ville puis, sur place, couvriront toutes mes dépenses. Ils devront se montrer généreux". En échange : "une nuit entière avec moi, mon attention totale et la chance d’apparaitre en société avec une si jolie fille". Cet échange de procédés a – comme prévu - choqué ou émoustillé plus d’un internaute.

 

Arroseur arrosé

Mais China Topix a révélé que l’histoire relayée par l’ensemble de la presse internationale durant plusieurs jours était un canular.

Le SIIO chinois (State Internet Information Office) chargé de superviser les contenus diffusés sur le web, a dévoilé l’escroquerie. En effet, le développeur de l’application Youjia a reconnu avoir utilisé cette fausse histoire pour dynamiser sa campagne promotionnelle.

Si le coup de pub était pas loin d'être parfait, le SIIO a interdit la vente de l’application dans tout le pays.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles