Le cheval attire les foules

Chaque année, on compte plus de 7 100 courses de galop, plat et obstacles et 11 000 courses au trot.[Laurent DYGA / scoopdyga]

Près d'un million de spectateurs se pressent chaque année dans les 244 hippodromes français pour ressentir le grand frisson en assistant à une course hippique. Une expérience inoubliable.

 

Avec 244 hippodromes, la France possède la moitié de toutes les structures européennes. Un nombre qui symbolise l’importance des sports hippiques, c’est-à-dire les courses de chevaux de trot et de galop, dans notre pays. Chantilly, Longchamp, Vin­cennes… Ces noms prestigieux sont connus dans le monde entier. Ils doivent leur renommée aussi bien à la qualité de leurs pistes qu’au prestige des courses.

Parmi les plus fameuses épreuves de galop, le Prix de Diane Longines et le Prix du Jockey-Club sacrent les meilleurs poulains et pouliches de l’année, tandis que le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe est considéré comme le championnat du monde des pur-sang. Course de légende, le Grand Steeple-Chase de Paris révèle un ­parcours d’obstacles spectaculaires. Quant au Prix d’Amérique Opodo, c’est l’épreuve reine du trot attelé.

 

Un monde de passions et d’émotions

Remporter l’une de ces courses, c’est inscrire son nom dans la légende. Le jockey de galop qui totalise le plus grand nombre de victoires dans l’année se voit remettre la Cravache d’or. Ce sport à sensation est très apprécié des parieurs qui sont 6 millions cha­que année à tenter de rafler le gros lot.

Et les sommes misées sont essentielles au fonctionnement économique de la filière car une partie (environ 8 % contre 75% redistribués aux joueurs gagnants) des 9 milliards d’enjeux servent à doter les prix des courses, rémunérer les différents acteurs ou aider les professionnels du secteur. 11 000 salariés directs y travaillent, sans compter les emplois en maréchalerie, soins vétérinaires, sellerie, alimentation…

Chaque année, on compte plus de 7 100 courses de galop, plat et obstacles et 11 000 courses au trot. Aller au champ de course, c’est entrer dans un monde de passions et d’émotions. La foule, le bruit des sabots, la tension de la dernière ligne droite créent cette atmosphère unique, propre aux hippodromes. Cavaliers, entraîneurs, éleveurs, bénévoles partagent chaque année leurs rêves avec 1 million de spectateurs.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles