Film anti-islam : le Bangladesh parle "d'incitation à la haine"

Les manifestants se heurtent avec la Gendarmerie française près de l'ambassade des Etats-Unis, à Paris, le 15 septembre 2012, pendant une manifestation contre le film d'anti-Islam produit aux États-Unis. Les manifestants se heurtent avec la Gendarmerie française près de l'ambassade des Etats-Unis, à Paris, le 15 septembre 2012, pendant une manifestation contre le film d'anti-Islam produit aux États-Unis.[KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Après la polémique déclenchée par la diffusion sur YouTube du film Innocence of Muslims, la journée de vendredi a été marquée par de nombreuses manifestations à travers le monde. Six personnes ont perdu la vie hier en Tunisie, en Egypte, au Soudan et au Liban. Des troubles sporadiques ont été signalés aujourd’hui. Suivez la situation en direct.

 

Toutes les informations sur les manifestations contre "Innocence of Muslims" de samedi

Bangladesh

Le Bangladesh, où des milliers de manifestants ont brûlé vendredi à Dacca des drapeaux américains et israéliens, a estimé ce dimanche que le film islamophobe qui a embrasé le monde musulman constituait une "incitation à la haine".

150 interpellations à Paris

Selon l'AFP, la police a procédé à 150 interpellations à la suite d'une manifestation non-déclarée à Paris.

Les manifestants, parmi lesquels figuraient des salafistes selon la police, s'étaient donnés rendez-vous vers 15 heures par SMS ou via Facebook devant l'ambassade américaine. Ils ont été délogés par les policiers et maintenus au niveau des Tuileries.

Des petits groupes se sont ensuite éclatés. Une course poursuite et des échauffourées s'en sont suivies entre manifestants et forces de l'ordre. Les interpellations se seraient déroulées proche de la place Beauvau. Trois policiers ont été blessés.

 

Le calme est revenu dans la Capitale

 

A 20h, le calme semble avoir repris ses droits en bas de Champs-Elysées

Le Conseil Français du Culte Musulman (CCFCM) regrette cette manifestation qui s’est déroulée sur Paris.

"Nous déplorons que cette manifestation ait eu lieu, surtout s'il y a eu usage de violence contre les forces de l'ordre" mais "il ne faut pas associer l'ensemble des musulmans de France à des événements marginaux comme celui-ci" a précisé Mohammed Moussaoui, président du CFCM.

 

 

 

 

120 interpellations en Belgique

Environ 120 personnes ont été interpellées ce samedi à Anvers, dans le nord de la Belgique suite à une manifestation de protestation. La manifestation a dégénéré en bagarres avec les forces de l'ordre, a indiqué la police locale. Les manifestants ont lancé des slogans hostiles aux Etats-Unis et à la gloire du prophète Mahomet. Un drapeau américain a également été brûlé.

 

150 manifestants à Jérusalem Est

Aux alentours de 19h30, il y a eu plusieurs manifestations en Israël contre « l’innocence des Musulmans ». La police israélienne compte environ 150 manifestants à Jérusalem Est, sans gros incidents. Cependant, un protestataire a été arrêté pour avoir causé des troubles à côté du bâtiment du consulat américain. Il y a également eu une centaine de manifestants, qui sont restés pacifiques, à Nazareth.

 

Le point à 18h : le calme est de retour dans les capitales arabes

Aucun débordement notable n'est à déceler aujourd'hui dans les capitales arabes. Des manifestations dans le calme se sont déroulées ce matin en Indonésie et en Australie (voir plus bas).

 

Al-Qaïda derrière la mort de l'ambassadeur américain en Libye ?

"La mort du cheikh Abou Yahya al-Libi (le numéro 2 d'Al-Qaïda) a stimulé l'enthousiasme et la détermination des fils d'Omar al-Mokhtar (en Libye) à se venger de ceux qui se sont moqué et ont attaqué notre prophète", a écrit Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) dans un communiqué. La nébuleuse terroriste n'a pour autant pas revendiqué directement l'attaque du consulat américain de Benghazi qui avait fait 4 morts dont l'ambassadeur américain en Libye John Stevens.

GIANLUIGI GUERCIA / AFP

Nouveau bilan dans l'attaque de l'ambassade américaine à Tunis

Un porte-parole du ministère tunisien de la Santé a indiqué que quatre personnes avaient été tués et 49 autres blessées lors des affrontements vendredi entre manifestants et policiers aux abords de l'ambassade américaine à Tunis.

 

L'attaque du consulat américan en Libye était "planifiée"

L'attaque à la roquette ayant coûté la vie à 4 fonctionnaires américains a été méticuleusement exécutée a expliqué samedi le président de l'Assemblée nationale lybienne, Mohamed al-Megaryef dans une interwiew à l'AFP.  «Il y a une méticulosité dans l'exécution de l'opération. Il y a une planification. Ce n'est pas une manifestation pacifique qui a dégénéré en attaque armée ou en agression. Elle (l'attaque) était initialement planifiée ainsi», a déclaré M. Megaryef.

 

Manifestations en Indonésie

A l'appel du Hizb ut-Tahrir, 400 personnes ont manifesté dans le calme à Surabaya dans l'est de l'île de Java. A Malang, ce sont une centaine de manifestaines qui ont défilé avec notamment des banderoles proclamant : "Quand l'islam est insulté, la solution est le jihad".

 

L’appel de Benoît XVI depuis le Liban

Le pape a profité de sa visite au Liban pour demander aux populations du Moyen-Orient, à « dire non à la vengeance » et à bannir « la violence verbale et physique ». Le souverain pontife leur a demandé d’accepter « la société plurielle ».

 

Les talibans pakistanais s’en mêlent

Les talibans pakistanais ont appelé les jeunes musulmans à travers le monde et au Pakistan à se soulever. De nombreuses manifestations pacifiques ont eu lieu dans les grandes villes du Pakistan.

 

La situation est calme en Egypte

Les Frères musulmans ont pris leur distance avec le mouvement de protestation. Le pouvoir égyptien en place a demandé à la population de garder son calme. « C’est le devoir de tout musulman que de protéger les ambassades étrangères », a déclaré Mohamed Morsi. Samedi matin, la circulation a repris sur la place Tahrir du Caire.

 

Premières manifestations en Australie

GREG WOOD / AFP

Des centaines de manifestants parmi lesquels des enfants se sont massées devant le consulat américain à Sydney. Des banderoles appelant à « décapiter tous ceux qui insultent le prophète » ont été aperçus. Des bouteilles et des chaussures ont été lancées en direction du consulat. Les forces de l’ordre australiennes ont repoussé les manifestants alors qu’ils étaient sur les marches du bâtiment diplomatique.

A lire également : 

L'étrange passé de l'auteur "d'Innocence of Muslims"

Film anti-islam : les violences se poursuivent 

Voir la vidéo des violences 

À suivre aussi

Polémique "L'Innocence des musulmans" retiré de YouTube
Le logo de YouTube [Lionel Bonaventure / AFP/Archives]
Internet Egypte : YouTube bloqué pendant un mois ?
Croquis d'audience réalisé par Mona Shafer Edwards, de l'auteur du film anti-islam, Mark Basseley Youssef, le 27 septembre 2012 devant un tribunal à Los Angeles [Mona Shafer Edwards / AFP/Archives]
ciné L'auteur du film anti-islam condamné à un an de prison

Ailleurs sur le web

Derniers articles