"Xi Jinping est plus sanguin que Hu Jintao"

Xi Jinping, le futur président chinois.[PETER MUHLY / AFP]

Il est un mystère pour beaucoup, mais sera bientôt à la tête de la deuxième puissance mondiale. Xi Jinping, vice-président chinois, doit être intronisé jeudi à la tête du parti communiste et ses 82 millions de membres, avant de succéder en mars prochain à Hu Jintao à la tête de l’Etat.

Le décryptage de Jean-Luc Domenach, directeur de recherche au Centre d'études des relations internationales (Ceri) de Sciences-Po, et auteur de Mao, sa cour et ses complots (Fayard).

 

Comment qualifier la trajectoire de Xi Jinping ?

Jean-Luc Domenach : c’est un fils de prince particulier, le fils d’un grand leader révolutionnaire responsable d’une petite zone de guérilla qui a ensuite été collaborateur de Zhou Enlai (Premier ministre sous Mao), mais que Mao a détesté et envoyé à la purge en 1962. Xi Jinping a montré beaucoup de rigueur et d’intelligence au cours de sa carrière. Il est monté progressivement et a notamment su séduire Jiang Zemin, ancien patron du parti.

C’était pourtant un ‘petit voyou’ pendant la révolution culturelle. Il a été envoyé en prison puis à la campagne, avant de décider de faire carrière. Il a alors grimpé les échelons en évitant de passer trop de temps dans les cabinets, tout en développant des contacts dans l’armée. Fait étonnant, il a divorcé – ce qui est mal vu en Chine - pour épouser la Mireille Mathieu chinoise [Peng Liyuan], plus connue que lui.

 

Que sait-on de sa personnalité ?

Il a une personnalité qui paraît beaucoup plus sanguine que celle de Hu Jintao,  il a sans doute plus de tempérament. Il s’est rendu célèbre par quelques algarades contre l’Occident notamment [lors d’une visite au Mexique en 2009, il avait dénoncé ces « étrangers au ventre plein» qui passent leur temps à «montrer du doigt la Chine», ndlr].

 

Sait-on quelle direction prendra sa présidence ?

On ne peut pas prévoir quelle politique il mettra en place car cela dépendra à la fois de la situation économique du pays et de l’équilibre des forces au sein de la future équipe dirigeante. Lui fait plutôt partie de ceux qui veulent maintenir la priorité aux exportations face à ceux qui veulent développer la consommation intérieure. Mais il sera sensible à l’équilibre des forces, en fonction de la situation.

 

Pourrait-on imaginer que sa femme, une chanteuse très célèbre en Chine, joue le rôle d’une Première dame à l’occidentale ?

Vu qu’elle est beaucoup plus connue que lui, il y aurait un phénomène people en Chine qu’on a du mal à imaginer. Ce serait inacceptable pour ses collègues car un dirigeant chinois ne montre en général pas son épouse, sans compter que la condition de la femme en Chine reste très contrôlée. Il y a peu de femmes dans les organes décisionnaires du PC. Xi Jinping va sans doute prendre la précaution, du moins au début de son mandat, de ne pas trop la mettre en avant.

 

A lire également sur DirectMatin.fr :

Fin des travaux du 18e Congrès du PCC

Les défis de Xi Jinping

 

Qui est Xi Jiping, le futur président chinois ?

À suivre aussi

Cette application, baptisée Xuexi Qiangguo, a dépassé en avril le cap des 100 millions de téléchargements, selon les médias d'Etat chinois.
surveillance Chine : une application sur Xi Jinping espionne les smartphones de ses 100 millions d'utilisateurs
Chars, hélicoptères et avions ont défilé dans la capitale du pays
Anniversaire La Chine fait dans la démonstration de force pour les 70 ans du régime
Chine : Pékin inaugure son aéroport géant
Chine Pékin inaugure son aéroport géant

Ailleurs sur le web

Derniers articles