La fusillade de Newtown relance le débat sur les armes à feu

Une femme tient son enfant dans ses bras devant une église de Newton, près des lieux de la fusillade dans une école primaire, le 14 décembre 2012. Une femme tient son enfant dans ses bras devant une église de Newton, près des lieux de la fusillade dans une école primaire, le 14 décembre 2012.[Douglas Healey / Getty Images/AFP]

La tuerie de Newtown, l'un des pires jamais commis dans un établissement scolaire aux Etats-Unis avec vingt enfants et six adultes tués, relance le sempiternel débat sur les armes à feu, le président Obama, ému aux larmes, ayant appelé à des mesures "significatives" pour éviter de nouvelles tragédies.

Dans une allocution télévisée, Barack Obama a réagi avec émotion à cette fusillade. Il a dénoncé un crime "haineux" envers "de beaux petits enfants âgés de 5 à 10 ans", et ordonné la mise en berne des drapeaux sur tous les bâtiments publics pendant quatre jours.

Mais il a aussi appelé à des mesures "significatives" pour empêcher une nouvelle tragédie, alors que la Maison Blanche avait tout d'abord déclaré que ce n'était "pas le jour" pour engager le débat.

Les Américains restent divisés sur l'opportunité de renforcer la législation sur les armes à feu, qui ont tué en 2009 dans le pays 31.000 personnes, dont plus de 18.000 suicides.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, militant de longue date pour un renforcement de la loi, a appelé le président à "envoyer un projet de loi au Congrès".

Au Canada voisin, le chef de l'opposition de gauche, Thomas Mulcair (Nouveau parti démocratique), a estimé que "le temps viendra de réfléchir à ce qui s'est passé et aux moyens à prendre pour empêcher d'autres tragédies semblables".

Les opposants à une telle réforme continuent de souligner que le droit de posséder des armes est inscrit dans la Constitution, dans le fameux Second Amendement, défendu bec et ongles par le lobby des armes.

Alan Gottlieb, fondateur de la Fondation pour le Second Amendement, s'est dit auprès de l'AFP "sûr que la personne qui a commis cet horrible crime savait qu'il pouvait y aller et que personne ne pourrait l'arrêter", les écoles étant "des lieux où il est interdit d'avoir des armes ".

Le tueur, qui se serait suicidé, était entré dans l'école, où sa mère était institutrice, peu après 09H30. Il portait deux pistolets, un Sig Sauer et un Glock, selon le New York Times. Il s'est concentré sur deux salles de classe, où il a froidement abattu 20 enfants et six adultes.

Selon la police, 18 enfants sont décédés sur place, deux autres à l'hôpital. Une blessée a survécu. Parmi les six adultes, la directrice et la psychologue de l'école.

 

Et aussi sur Directmatin.fr : 

Vingt enfants tués à Newtown : les Etats-Unis en deuil

Les fusillades les plus meurtrières aux Etats-Unis

Adam Lanza, le tireur, a tué sa mère qui travaillait à l'école

Obama au bord des larmes

Vous aimerez aussi

Alfonso Ribeiro, l’interprète de l’inoubliable Carlton Banks dans la série «Le Prince de Bel Air», a déposé plainte lundi 17 décembre pour plagiat contre le jeu vidéo Fortnite.
Etats-Unis Carlton du «Prince de Bel Air» accuse Fortnite d'avoir plagié sa danse
Etats-Unis Condamné par la justice à regarder «Bambi» une fois par mois pendant un an
A l'heure de l'addiction au téléphone portable, aux réseaux sociaux et aux applications, le challenge est de taille.
concours Une récompense de 90.000 euros pour vivre un an sans smartphone

Ailleurs sur le web

Derniers articles