Gaza: l'Egypte invite des délégations israélienne et palestinienne

Tir israélien le 31 juillet 2014 sur la Bande de Gaza [Jack Guez / AFP] Tir israélien le 31 juillet 2014 sur la Bande de Gaza [Jack Guez / AFP]

L'Egypte a invité Israël et l'Autorité palestinienne à envoyer des délégations au Caire pour des négociations après l'acceptation par les deux parties d'un cessez-le-feu de 72 heures dans la bande de Gaza, a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères.

"L'Egypte insiste sur l'importance pour les deux parties de respecter le cessez-le-feu pour que les négociations se déroulent dans une atmosphère favorable", indique le ministère dans un communiqué.

Le cessez-le-feu doit commencer à 05H00 GMT vendredi.

Les délégations de négociateurs, dont les représentants du Hamas à Gaza, vont partir d'un moment à l'autre, et devraient arriver au Caire dans le courant de la journée de vendredi, selon un haut responsable du Hamas.

Ezzat al-Rishq, membre de la direction politique du Hamas siègant à Doha, a affirmé à l'AFP que des négociations approfondies étaient nécessaires en ce qui concerne le blocus de la bande de Gaza par Israël.

"Plus d'efforts sont requis", a-t-il dit au cours d'un entretien téléphonique depuis Doha. "Mais à présent le monde entier sait que Gaza n'acceptera pas un siège".

Israël et le Hamas ont accepté une trêve humanitaire de 72 heures à Gaza à compter de vendredi matin.

Israël poursuivra cependant ses opérations "défensives" contre les tunnels creusés par le Hamas, a indiqué vendredi le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

Vous aimerez aussi

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki.
Diplomatie Antisémitisme : un sommet des pays d'Europe centrale à Jérusalem annulé
Le vice-président américain Mike Pence (g), le président polonais Andrzej Duda (c) et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le 13 février 2019 à Varsovie [Janek SKARZYNSKI / AFP]
Diplomatie Les Etats-Unis et Israël veulent mettre la pression sur l'Iran
Bilal Hassani est depuis plusieurs jours dans la tourmente.
Polémique Bilal Hassani répond à un sénateur Les Républicains qui réclame son retrait de l'Eurovision

Ailleurs sur le web

Derniers articles