Etats-Unis : le virus Ebola inquiète le pays

Un homme vêtu d'une combinaison de protection, le 14 août 2014 à l'hôpital de Biankouma (Côte d'Ivoire)[Issouf Sanogo / AFP/ Archives]

Après avoir diagnostiqué le premier cas d'Ebola hors d'Afrique, le Texas a peur de la propagation du virus.

 

La chasse au virus a commencé. Au Texas, les autorités tentaient hier de retracer l’itinéraire de Thomas Eric Duncan, le Libérien porteur d’Ebola mis en quarantaine huit jours après son arrivée sur le sol américain.

L’homme, qui se trouve dans un état "grave mais stationnaire", aurait été en contact avec plus de 80 personnes avant son hospitalisation, dont "des enfants en âge scolaire", faisant craindre une propagation du virus.

Quatre membres de sa famille, vivant au Texas, ont d’ores et déjà été priés de rester chez eux jusqu'au 19 octobre sans recevoir de visite. Durant cette période, il est prévu qu’ils se soumettent à des tests sanguins. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles