Cas d'Ebola aux Etats-Unis : entre inquiétude et optimisme

Un homme vêtu d'une combinaison de protection, le 14 août 2014 à l'hôpital de Biankouma (Côte d'Ivoire)[Issouf Sanogo / AFP/ Archives]

Si son entourage semble épargné, le malade d'Ebola aux Etats-Unis est dans un état critique.

 

Quelques jours après des nouvelles rassurantes, les autorités sanitaires américaines se sont montrées ce week-end plus réservées sur le sort de Thomas Eric Duncan. Le Libérien, premier cas d’Ebola diagnostiqué hors d’Afrique, «est dans un état très grave», a ainsi indiqué une porte-parole du centre hospitalier Texas Health Presbyterian Hospital, où il est en quarantaine depuis le 28 septembre.

Les autorités se sont en revanche montrées rassurantes quant à une éventuelle propagation du virus à l’entourage du malade. «Aucune des personnes qui ont déjà été examinées [...] n'ont montré de symptômes d'Ebola», a assuré le Dr Tom Frieden, directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies.

 

La France bientôt touchée ?

Ce scénario américain pourrait rapidement faire son apparition en France. Selon une étude publiée dans la revue scientifique PLoS Current Outbreaks, il y a 75% de risque de voir le virus Ebola atteindre l’hexagone d'ici vingt jours. Heureusement, la qualité du système de santé devrait empêcher toute épidémie sur le territoire.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles