Infirmière espagnole contaminée : premier cas d'Ebola en Europe

Un membre de MSF dans un centre de traitement à Kailahun (Sierra Leone), le 15 août 2014 [Carl de Souza / AFP]

Une aide-soignante d'un hôpital espagnol où sont morts deux malades du virus d'Ebola est atteinte du même virus, ont annoncé lundi les autorités sanitaires de Madrid, sans confirmer ce que les médias présentent comme le premier cas de contamination en Europe.

 

"On a fait deux tests et tous deux ont été positifs", a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé de la région de Madrid. Cette aide-soignante travaille dans l'hôpital Carlos III à Madrid où sont morts de ce virus en août et en septembre deux missionnaires rapatriés d'Afrique.

Mais "on ne sait pas encore si elle a soigné aucun des deux missionnaires", a précisé un porte-parole de l'hôpital. La ministre espagnole de la Santé Ana Mato devait donner une conférence de presse à 20H00.

Le prêtre catholique Manuel García Viejo, âgé de 69 ans, avait été rapatrié de Sierra Leone le 22 septembre dernier. Soigné en isolement à l'hôpital Carlos III, il était mort trois jours plus tard.

Pour éviter toute contamination, les médecins ont renoncé à l'autopsie et les restes avaient été incinérés. La même procédure avait été suivie après la mort le 12 août dans le même hôpital d'un premier missionnaire atteint du virus, Miguel Pajares, 75 ans. Evacué du Liberia dans un avion médicalisé de l'armée espagnole, c'était le premier européen rapatrié avec le virus.

Le virus d'Ebola avait fait 3.338 morts en Afrique occidentale au 28 septembre dernier, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles