L'Etat Islamique identique à l'Eglise ? La carte qui dérange

La carte postale qui a fait naitre la polémique. [DR / Boomerang]

Les crimes de l'Etat Islamique rappellent t-ils les heures médiévales de l'Eglise catholique ? C'est ce que laisse penser une carte postale éditée aux Pays-Bas qui commence à faire du bruit.

 

C'est une société néerlandaise de communication, qui édite des cartes postales et des e-cards, Boomerang, qui est à l'origine de la polémique. Sur l'une d'elles, récemment éditées, elle semble délivrer un message qui prête à controverse.

Au message "God is Goed" ("Dieu est bon") est associé un visuel dont le centre est occupé par une représentation stylisée des décapitations récemment commise par l'Etat Islamique, et la périphérie par des scènes de torture et d'exécutions.

 

Bûchers, potences et roues

Or, ces dernières scènes font de manière quasiment explicite au Moyen-Âge chrétien, aux bûchers sur lesquels furent brûlés sorcières et templiers et autres roues et gibets.

Ce parallèle, jugé hâtif et anachronique, n'a pas manqué de susciter des réactions variées. La chaîne de cinéma Pathé a ainsi décidé de retirer ces cartes des points de distribution situés dans ses salles.

 

Mise en perspective ?

Selon la presse néerlandaise, le directeur de Boomerang, Rem Duinkerken, aurait pris la défense de cette carte postale, estimant que celle-ci visait à mettre en perspective les exactions actuelles commises par l'Etat Islamique.

Pas sûr néanmoins que cette ligne de défense parvienne à convaincre les internautes qui n'ont pas tardé à se manifester sur les réseaux sociaux

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles