Irak : septième frappe française contre l’EI

Les Rafale français engagés en Irak. [JEAN-LUC BRUNET / ECPAD / AFP / Archives]

L’armée française a mené dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 octobre une nouvelle offensive contre l’Etat islamique (EI) en Irak. Il s’agit de la septième frappe française contre l’organisation armée djihadiste.

 

Deux Rafale mobilisés, 70 bombes larguées et 12 bâtiments détruits. Tel est le bilan annoncé ce vendredi par le chef d’état-major des armées, Pierre de Villiers, à l’issue de la septième frappe française menée contre l’Etat islamique en Irak.

"Cette nuit, nous avons fait une grosse opération en Irak. Nous avons détruit des bâtiments dans lesquels Daesh (acronyme de l'EI en arabe, NDLR) produisait leurs pièges, leurs bombes, leurs armes pour attaquer les forces irakiennes", a déclaré M. de Villiers sur Europe 1.

 

"Première participation française à un raid de masse"

Les forces de la coalition, dont les forces françaises, ont par ailleurs frappé et détruit un centre d'entraînement du groupe Etat islamique (EI) dans la région de Kirkouk.

Selon l’état-major, il s'agit de la "première participation des forces françaises à un raid de masse".

Paris a rejoint le 19 septembre dernier la campagne aérienne américaine contre les djihadistes en Irak et en Syrie. Neuf Rafale, un avion de ravitaillement C-135 et un avion de patrouille maritime Atlantique 2 sont mobilisés dans le cadre de l’opération française, baptisée Chammal.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles