Daesh menace le pèlerinage de l'Achoura en Irak

Daesh a revendiqué deux attentats contre la communauté chiite à Bagdad. [capture d'écran youtube]

La tension est montée d’un cran en Irak, à la veille du pèlerinage de l’Achoura.

 

Des centaines de milliers de pèlerins chiites doivent rallier mardi 4 novembre la ville de Kerbala pour commémorer la mort de l’imam Hussein, l’une des figures les plus importantes de l’Islam chiite. Une cible de choix pour Daesh, qui considère les chiites comme des hérétiques.

Des dizaines de milliers de policiers et de soldats ont ainsi été déployés à Bagdad et sur la route menant à Kerbala, 110 km plus au sud. Dans la capitale irakienne, des rues ont également été fermées, de même que certains quartiers chiites comme Al Azamiyah. Des portiques de contrôle ont été installés aux entrées de la ville sainte de Kerbala, et 1 500 policières chargées de superviser le passage des femmes pèlerins.

La tension était d’autant plus forte que Daesh a revendiqué deux attentats contre la communauté chiite à Bagdad, qui ont fait au moins dix-huit morts. L’un a visé du personnel de sécurité chiite, l’autre des pèlerins rassemblés sous une tente, dans le quartier de Sadr City. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles