Barack Obama isolé après sa défaite aux "midterms"

Barack Obama a perdu le Sénat.[AFP]

Avec la défaite des démocrates aux élections de mi-mandat, Barack Obama perd sa majorité et se retrouve les mains liées pour ses deux dernières années de mandat.

 

Elle était annoncée, mais n’en est pas moins douloureuse. La défaite du camp démocrate aux élections américaines de mi-mandat représente un lourd revers pour le président Barack Obama.

S’il faudra encore attendre quelques semaines avant les résultats définitifs, l’Alaska et la Louisiane ayant besoin d’un second tour, les républicains sont assurés de passer de 45 à au moins 52 sièges sur 100 au Sénat. A la Chambre des représentants, ils pourraient gagner entre 14 et 18 sièges, selon les projections des médias, ce qui leur donnerait au moins 247 sièges.

Une défaite traditionnelle pour les présidents en place, mais dont l’ampleur illustre le vote-sanction des américains envers Obama. Sur les deux élections de mi-mandat qu’il a connu, ce dernier a réalisé la pire performance (perte de sièges) d’un président américain depuis Harry S. Truman, en 1946 et 1950. Il se retrouve ainsi avec la plus forte majorité républicaine depuis les années 1930.

 

Cohabitation ou paralysie

Privé de majorité, Barack Obama va aborder ses deux dernières années de mandat isolé et les mains liées.

Incapable de faire voter des réformes qui lui tiennent à coeur, comme sur l’immigration ou l’environnement, il devra également user de son droit de veto pour empêcher les républicains de détruire ce qu’il a construit (en particulier sa réforme du système de santé, l’Obamacare).

Reste à savoir si les élus de l’opposition préfèreront paralyser le pays, sous peine de se mettre les Américains à dos avant la présidentielle de 2016, ou négocier avec l’ennemi démocrate.

Barack Obama a affirmé être déterminé à "travailler avec le nouveau Congrès pour que les deux prochaines années soient aussi constructives que possible". 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles