Les 15 "maladies" de la Curie selon le pape François

Le pape François a dressé une liste des principales "maladies" de la Curie à l'occasion de ses voeux annuels. [VINCENZO PINTO / AFP]

En guise de voeux, ce fut une douche froide. Alors qu'il recevait les membres de la Curie (le "gouvernement" du Vatican), le pape François a dressé une liste des "maladies" qui menaceraient les prélats romains.

 

Le pape François recevaient lundi matin les membres de la Curie à l'occasion du discours annuel des voeux. A cette occasion, le Souverain Pontife les a sévèrement admonestés, en listant les principales "'maladies" dont le "gouvernement de l'Eglise" doit s'empresser de guérir. Derrière les formules chocs, on retrouve ses combats de prédilection : contre le mondanisme, l'hyperactivité, les rivalités, les bavardages, les calomnies et la discorde.

 

1 - "Se sentir immortel" et "indispensable"

2 - "La suractivité"

3 - "La fossilisation mentale et spirituelle".

4 - "La planification et le fonctionnalisme"

5 - "La mauvaise coordination"

6 -  "L'Alzheimer spirituel".

7 - La "rivalité" et la "vaine gloire"

8 - "La schizophrénie existentielle"

9 - "Les bavardages" et les "murmures"

10 -  La courtisanerie

11 - "L'indifférence aux autres"

12 - "Les faces funèbres"

13 - L'"acccumulation de biens matériels"

14 - Le repli sur soi

15 - "L'exhibitionnisme mondain"

 

Ce n'est pas la première fois que le pape François, qui entend faire de la réforme de la Curie une pierre angulaire de son pontificat décoche des traits en direction de certains des plus hauts responsables de la hiérarchie ecclésiale. En septembre 2013, il avait ainsi stigmatisé "les évêques d'aéroports"

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles