Belgique : deux morts dans une opération anti-terroriste

La police belge a mené jeudi une vaste opération contre un groupe composé de personnes revenant de Syrie qui s'apprêtait à mener un "attentat d'envergure", et deux jihadistes ont été tués, a annoncé le parquet fédéral.[MARCEL VAN HOORN / ANP / AFP ]

La police belge a mené jeudi une vaste opération contre un groupe composé de personnes revenant de Syrie qui s'apprêtait à mener un "attentat d'envergure", et deux jihadistes ont été tués, a annoncé le parquet fédéral.

 

"Une dizaine de perquisitions ont eu lieu, à Verviers", dans l'est de la Belgique où ont été tués les deux jihadistes, mais aussi à Bruxelles et dans sa banlieue, a déclaré au cours d'une conférence de presse un substitut du procureur, Eric Van der Sijpt.

Cette "cellule opérationnelle était composée d'une dizaine de personnes dont certaines revenaient de Syrie", a précisé un autre substitut, Thierry Werts. "Ils étaient sur le point de commettre des attentats d'envergure et de manière imminente", a-t-il ajouté.

A Verviers, les "suspects ont ouvert le feu avec des armes automatiques sur la police fédérale et ont été neutralisés. Deux suspects sont morts", a-t-il indiqué. "Un troisième a été intercepté sur place", a-t-il annoncé. Aucun policier ou civil n'a été blessé, a précisé le parquet.

La menace portait sur les services de police, a précisé M. Werts. Le niveau d'alerte a été relevé au niveau 3, sur une échelle qui en compte 4, pour les commissariats de police et les palais de justice en Belgique.

"Aucun lien n'a été établi à ce stade" entre l'opération antijihadiste en Belgique et les attentats de Paris, a indiqué jeudi un substitut du procureur du parquet fédéral, Eric Van der Sijpt.

L'enquête avait été ouverte avant l'attaque contre Charlie Hebdo le 7 janvier, a précisé l'agence Belga, citant des sources judiciaires.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles