Des gays précipités du toit d'un immeuble par l'Etat Islamique

Les exécutions auraient été perpétrées à Mossoul. [DR]

Accusés de sodomie, des homosexuels auraient été exécutés par l'Etat Islamique qui les aurait précipités du toit des immeubles dans une ville irakienne. Des photos de ces exactions ont été diffusées sur Internet.

 

Les scènes représentées sur des sites proches de l'Etat Islamique sont terrifiantes. On peut y observer des individus, les yeux bandés et les mains attachées dans le dos, précipités dans le vide par des individus cagoulés. L'exécution aurait eu lieu à Mossoul, rapporte la presse internationale.

Les victimes seraient des homosexuels irakiens, reconnus coupables du crime de "sodomie" - appelé aussi "crime de Loth" par les tribunaux de Daesh -, et passibles de la peine de mort de ce fait. Le mode de mise à mort aurait également été précisé par les juges.

 

Cibles de Daesh

D'autres photos ont été diffusées, prises pendant la chute des deux hommes, puis après leur impact mortel au sol. Tous ces clichés ont été postés le 15 janvier sur un site de partage de documents par une organisation nommée : "Centre des médias de la province de Ninive".

Au pied de l'immeuble, deux autres hommes - attachés à un portique, comme s'ils étaient crucifiés, sont executés d'une balle dans la tête. La nature des griefs de l'Etat Islamique à leur égard n'est pas précisée.

Les premières exécutions de personnes homosexuelles auraient été entreprises par l'Etat Islamique le 25 novembre 2014. Deux hommes avaient été mis à mort par lapidation ce jour là dans la région de Deir Azzor, en Syrie.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles