Vladimir Poutine participera au sommet de Minsk

Vladimir Poutine participera au sommet de Minsk.[AFP]

Le président russe Vladimir Poutine se rend mercredi à Minsk pour un sommet avec ses homologues ukrainiens et français, Petro Porochenko et Français Hollande, et la chancelière allemande Angela Merkel, dont l'objectif est de mettre fin à dix mois de conflit dans l'est de l'Ukraine, a confirmé le Kremlin.

 

"Vladimir Poutine part aujourd'hui en visite à Minsk, où il participera aux discussions dans le format dit "de Normandie", a annoncé le Kremlin dans un communiqué.

 

Merkel et Hollande à Minsk

Après avoir entretenu le doute sur leur présence dans la capitale bélarusse, le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont eux aussi confirmé qu'ils se rendraient à Minsk "pour tout essayer" afin de trouver une issue diplomatique à une crise qui a généré la pire période de confrontation entre la Russie et les Occidentaux depuis la fin de l'URSS en 1991.

Le président ukrainien Petro Porochenko a également confirmé sa venue au sommet, dont le début est prévu à 15H00 GMT selon des sources diplomatiques.

 

Format dit "de Normandie"

La rencontre de Minsk sera le premier vrai sommet dans le format dit "de Normandie", impliquant les dirigeants des quatre pays qui s'étaient brièvement rencontrés en Normandie en juin puis à Milan en octobre en marge d'événements internationaux.

Cette rencontre, décidée au terme d'une semaine d'intenses consultations diplomatiques après le lancement par le couple franco-allemand de son initiative de paix, intervient au moment où les violences sont à leur summum dans l'est de l'Ukraine: au moins 47 personnes, soldats, rebelles et civils, ont ainsi péri dans des combats et bombardements lors des dernières 24 heures.

 

Seulement "une lueur d'espoir" pour Berlin

Le sommet de Minsk "signifie une lueur d'espoir, mais rien de plus", a déclaré Steffen Seibert, porte parole de la chancelière Angela Merkel à Berlin. "Il est incertain qu'un résultat puisse être obtenu", a-t-il ajouté, se faisant l'écho des doutes déjà exprimés par la chancelière ces derniers jours.

M. Seibert a confirmé la participation de Mme Merkel à ce sommet, déjà annoncée par l'Elysée à Paris. Il a précisé qu'elle serait accompagnée par son ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.

 

Un optimisme affiché à Moscou

Le scepticisme de la diplomatie allemande à quelques heures de la rencontre au format dit "de Normandie" contrastait avec l'optimisme affiché par Moscou. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a évoqué mercredi des "progrès notables".

M. Steinmeier avait appelé mardi soir les différentes parties impliquées dans les combats en Ukraine à ne pas saboter le sommet de Minsk. "Ce ne serait pas la première fois qu'un acte de sabotage politique, un tir volontaire réduirait à néant tous les espoirs de cessez-le-feu", avait-il souligné, jugeant la situation "extrêmement fragile".

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles