Ukraine : le maintien de la paix par la force demandé par la Lituanie

Un tank ukrainien traverse un village de la région de Donestk, le 19 janvier 2015.[Oleksandr Stashevskiy/AFP]

La Lituanie a demandé jeudi au Conseil de sécurité d'étudier la demande de l'Ukraine d'envoyer sur le terrain une force de maintien de la paix, en réponse à ce qu'elle considère comme une violation du cessez-le-feu des rebelles pro-russes dans l'est du pays.

 

Mercredi soir, le président ukrainien Petro Porochenko a réclamé l'envoi d'une mission policière de l'UE sous mandat de l'ONU pour surveiller la frontière russo-ukrainienne et la ligne séparant l'Ukraine des territoires séparatistes.

"La demande du président ukrainien de lancer des négociations sur une mission de maintien de la paix mérite d'être étudiée", a plaidé Raimonda Murmokaite, l'ambassadrice de la Lituanie auprès de l'ONU, qui fait aussi partie du Conseil de sécurité.

"Après les violations par la Russie et les séparatistes des accords de cessez-le-feu signés à Minsk, notamment à Debaltseve ces derniers jours, il est logique que l'Ukraine appelle le Conseil de sécurité à franchir une étape supplémentaire", a-t-elle ajouté.

La Lituanie est l'un des plus fervents alliés de l'Ukraine au sein du Conseil de sécurité qui avait appuyé mardi l'accord de Minsk le 12 février.

L'Ukraine et les pays occidentaux accusent Moscou de soutenir les séparatistes en leur fournissant des armes et des troupes. Moscou nie toute implication.

Le porte-parole des Nations unies, Stéphane Dujarric, a souligné qu'aucune demande officielle n'avait été reçue en provenance de Kiev et que la décision d'autoriser une force de maintien de la paix reste du ressort du Conseil de sécurité.

"Le premier pas, le plus important, est que le cessez-le-feu soit respecté et que les combats cessent", a-t-il dit.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles