Religieuse violée en Inde : un premier suspect arrêté

Une manifestation contre le viol à Calcutta, le 3 janvier 2014.[Dibyangshu Sarkar / AFP/Archives]

La police indienne a annoncé jeudi avoir arrêté un premier suspect dans l'enquête sur le viol d'une septuagénaire dans l'est du pays qui a suscité l'émoi.

 

L'homme a été arrêté mercredi soir à Bombay, a dit un responsable de la police à l'AFP sous couvert d'anonymat.

"Il a été retrouvé dans une planque à Bombay dans la nuit mercredi", a-t-il dit. "Il a été transféré dans les locaux des enquêteurs à Calcutta".

 

La religieuse opérée

La septuagénaire a dû être opérée après avoir été violée mi-mars dans son couvent attenant à une école, dans l'Etat du Bengale occidental, où s'étaient introduits des cambrioleurs.

La police de Calcutta a identifié quatre des six malfaiteurs sur les images de surveillance et huit personnes ont été interpellées pour être interrogées mais aucun suspect n'avait été arrêté jusqu'à mercredi, ce qui a valu aux autorités de vives critiques

 

100.000 roupies de récompense

La police a promis une récompense de 100.000 roupies (1.500 euros) pour tout indice permettant l'arrestation de suspects.

Face aux critiques, les autorités de l'Etat ont annoncé qu'elles allaient transmettre l'affaire au Bureau central d'enquête (CBI), qui a une compétence nationale et est basé à Delhi.

 

Série d'attaques

Ce crime est intervenu après une série d'attaques visant des églises et écoles catholiques, en dépit de la promesse du Premier ministre Narendra Modi d'assurer la protection des minorités religieuses.

Près de 80% de la population en Inde est hindoue, les musulmans représentant 13,4% tandis que les chrétiens seraient plus de 2%.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles