Afghanistan : l'infanterie anglaise a tiré 10.000 cartouches par jour

La forte consommation des munitions de petit calibre témoigne de l'intensité des combats de proximité. [AFP PHOTO/MINISTRY OF DEFENCE/Corporal Barry LLOYD RLC/HO]

La presse britannique a publié les statistiques de la consommation en munitions de l'armée britannique durant les huit années de combat de haute intensité en Afghanistan. Le bilan est saisissant.

 

En moyenne, 10.000 cartouches ont été tirées en Afghanistan chaque jour par des armes légères durant ces huit années prises en compte par l'étude. En particulier des projectiles de calibre 5.56 mm qui approvisionnent le fusil d'assaut standard SA-80 et la mitrailleuse portable "minimi" en dotation dans les armées britanniques.

La forte consommation des cartouches de ce calibre témoigne de l'intensité de combat de proximité au cours des opérations sur le théâtre afghan. Le document relève en outre que 2 millions de cartouches de 9 mm, utilisée par les pistolets standards, signe cette fois-ci de la violence des combats au corps-à-corps.

A ces 27 millions de projectiles s'ajoutent tous ceux qui ont été tirés par d'autres armements, souvent plus lourd. Qu'il s'agisse par exemple des obus de 30 mm tirés depuis les hélicoptères apaches, ou des obus de 110 mm utilisés par l'artillerie légère. Au total, la consommation totale sur l'ensemble de la période considérée aurait été de 46 millions de projectiles (ce qui accessoirement, représente un coût de 276 millions d'euros).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles