Nigeria : un an après, aucune trace des lycéennes

Plus de 200 lycéennes enlevées il y un an sont toujours portées disparues. [HO / BOKO HARAM / AF]

Le sort des lycéennes de Chibok, enlevées l'année dernière au Nigeria, reste toujours inconnu.

 

De la mobilisation mondiale à l’oubli. le 14 avril dernier, 276 lycéennes nigérianes étaient enlevées par le groupe islamiste Boko Haram, déclenchant un véritable mouvement de soutien de la communauté internationale via le slogan #bringbackourgirls.

Un an plus tard, si 57 d’entre elles se sont échappées, les autres demeurent introuvables. Selon leur ravisseur, Abubakar Shekau, elles auraient été depuis longtemps vendues comme esclaves ou mariées de force.

Ce lundi, la Pakistanaise Malala, prix Nobel de la paix, a estimé que le Nigeria et la communauté internationale "n’ont pas fait assez" pour les retrouver.

Le manque de réactivité de Goodluck Jonathan, président au moment des faits, a été plusieurs fois critiqué. Depuis, les forces nigérianes, aidées de leurs homologues du Tchad, du Cameroun et du Niger, ont toutefois fait reculer Boko Haram. Et le successeur de Jonathan, Muhammadu Buhari, a fait de la lutte contre les jihadistes la priorité de son mandat. Mais l’espoir de retrouver les lycéennes reste mince. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles